Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Papotages autour de ma modeste expérience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damedepique
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1470

MessageSujet: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 15:56

Voilà, je me décide à ouvrir ce post pour partager avec vous, et vous parler de mes impressions, à propos du stage que je suis en ce moment.
Il s'agit d'une cession de 7 séances, autour de la "méthode" Faber et Mazlish, qui s'appuie sur les 2 livres "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent" et "Parents épanouis, enfants épanouis".

Nous avons eu une première rencontre, l'animatrice (maman de 3 enfants, enseignante en classe spécialisée) nous a présenté le déroulement de la "formation", ce qu'elle attendait de chacun (assiduité... entre autres!), nous avons fait connaissance les uns avec les autres. Plusieurs papas étaient présents dont mon mari, pour des raisons logistiques (les séances ont lieu en journée) seules les mamans viennent aux séances.

La première "vraie" séance a été consacrée à la première "habileté", c'est ainsi que se nomment les différents savoir-faire qui, mis bout à bout, permettront à chacun de puiser, selon les circonstances, dans un vivier de ressources pour éviter de crier, de punir, de taper, d'humilier, de "prendre le pouvoir".

Cette première habileté visait à aider les enfants aux prises avec des sentiments difficiles.
La première réaction de tout parent est de nier le sentiment, parce qu'il se sent agressé par la plainte de l'enfant (ex: je déteste mon petit frère, mon prof est débile, j'en ai marre de mon appareil dentaire, mon cadeau d'anniv est nul)
On a fait des jeux de rôle, et on s'est aperçu que c'est très blessant, et encore plus énervant, quand quelqu'un nie ce qu'on ressent ("mon patron est un abruti" - réponse qui tue "ouais mais t'as déjà de la chance d'avoir du boulot")
L'idée est donc d'inciter l'enfant à en dire davantage, sans le juger.
PLusieurs choses à faire: l'écouter vraiment (et pas d'une oreille distraite.... ) donc prendre le temps pour lui; nommer son sentiment (oh, tu as l'air énervé / contrarié / en colère etc); accueillir ses plaintes par de simples mots sans faire de longues phrases (parfois un simple oh, c'est vrai? suffit à désamorcer) et utiliser l'imaginaire, amuser pour amoindrir la frustration (j'aimerais qu'il y ait encore du chocolat en poudre, si j'avais une baguette magique etc - ça marche évidemment mieux sur les petits enfants!)

Nous avons fait des jeux de rôles à nouveau, à partir de situations concrètes. Une personne joue l'enfant qui arrive avec sa plainte, et l'autre la mère, qui cherche à accueillir avec bienveillance les émotions de l'enfant.
Pour la séance suivante, l'idée est de tester le plus possible la nouvelle habileté apprise.

Les retours ont été très intéressants, je vous raconte en particulier l'expérience d'une maman de 3 enfants. Son aînée a 14 ans, elle est en pleine crise d'ado, et cette crise se focalise en particulier dans sa relation avec son frère de 12 ans. Il y a aussi une petite de 5 ans.
N°1 et N°2 ont une salle de bain à leur étage à se partager. Les conflits sont tels que les parents ont instauré un système d'horaires, chacun 20mn le matin, et un système d'alternance parce que le second se plaint toujours que l'autre a débordé.
Chaque matin, la maman entend des hurlements depuis l'étage, celui qui attend reprochant à l'autre de prendre trop de temps etc.
Habituellement, sa solution est de hurler depuis le rdc de cesser ces cris (!), d'ordonner au premier de sortir de là manu militari, ce qui prend de toute façon au moins 5 mn pendant lesquelles l'autre récrimine bruyamment.
Donc le lendemain de notre séance, N°2 squattait la sdb, il avait déjà dépassé de plusieurs minutes son quota.
N°1 s'est donc mise à taper comme une dingue sur la porte, en prenant sa mère à témoin.
La maman, sans s'énerver (oui, il faut tout de même une bonne dose de calme....) a demandé à la demoiselle de venir la voir dans sa chambre. La gamine a commencé à hurler, ça fait 5 mn qu'il devrait être sorti, pourquoi tu lui dis rien, j'en ai marre de cette maison etc.
Réponse de la mère: ouh là, ça a l'air de t'énerver.....
Regard interloqué de N°1, qui a instantanément baissé de 40dB. "Ben oui, ça m'énerve, quand il prend trop de temps, moi j'ai pas le temps de me maquiller ensuite!!"
"ah..... c'est vrai que c'est important pour toi de te maquiller."
"oui, personne ne va en classe sans maquillage, c'est trop la honte!"
Là dessus, elle est repartie nettement moins énervée dans sa chambre, en a profité pour ranger ses affaires dans son sac de classe, entre temps N°2 a libéré la sdb.
Au petit dej, la maman a rappelé à chacun que 20 mn, ce n'est pas une demi-heure.
Evidemment, cela n'a pas résolu le problème sur le long terme (mais pour ça, il y a l'habileté numéro 3 ), mais sur le coup, ça a bien désamorcé le souci.

Personnellement, ma fille ne parlant pas encore ou très peu, l'usage n'est pas aussi facile puisque je ne peux pas obtenir de réponse.
Toutefois, j'ai constaté, par exemple lors d'une chute, que si je semble ne rien voir, ma puce a tendance à pleurer plus fort et plus longtemps, alors que si je la prends dans mes bras et lui dis "oh, tu as l'air d'avoir mal", elle se calme beaucoup plus vite.
Cela fonctionne aussi très bien pour les colères.
L'autre jour je lui ai refusé un gâteau, elle a commencé à criser, je lui ai dit que je voyais qu'elle avait très envie de ce gâteau, que ça devait être frustrant que je lui dise non, elle s'est arrêté presque immédiatement (bon bien sûr j'ai aussi détourné son attention sur autre chose dans la foulée )


Je trouve, personnellement, que cette façon de faire permet à l'enfant d'être en confiance, d'exprimer ce qu'il ressent sans craindre d'être jugé. Pour les points négatifs, soyons réalistes cela nécessite un minimum de temps à consacrer à l'enfant, ce n'est pas toujours facile quand on rentre tard du boulot, quand on est crevé, quand on a plusieurs enfants demandeurs au même moment etc.
Donc fatalement, il y a des moments où on sera moins efficace, où ça ira plus vite de râler un bon coup
Mais c'est un cheminement qu'on peut faire je pense, avec le temps, ce sont de nouvelles habitudes à mettre en place, et ce qui est très intéressant aussi, c'est que ça fonctionne aussi dans d'autres cadres que celui de parent, ça marche avec mes élèves et avec les adultes de notre entourage.


La 2ème habileté s'appelle "obtenir la coopération des enfants", et là je sens que j'en intéresse quelques unes lol!
J'en parlerai dans le prochain message



Revenir en haut Aller en bas
caro34
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3038

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 17:01

Merci pour ce résumé, fort intéressant. J'attends donc la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
titounou
Administratrice & apprentie maman zen


Nombre de messages : 11586

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 17:12

Itou!

Est-ce que ça t'apporte concrètement un plus par rapport à la simple étude du livre car en te lisant, j'ai l'impression d'être en terrain plus que connu mais pourtant, quelques fois dans la pratique réelle, je ne suis pas "efficace", tu vois ce que je veux dire?

pour ton résumé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sereineattitude.fr
minipouce
Galope comme un grand


Nombre de messages : 794

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 17:19

Je trouve ta 1ère partie très intéressante. On n'est pas obligé d'appliquer mais c'est toujours bien de voir différente manière de réagir à une situation.

Vivement la suite...
Revenir en haut Aller en bas
alexni
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3334

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 18:01

Je fais partie des intéréssées pour la partie " obtenir la coopération des enfants " lol! . Surtout pour ranger sa chambre et ses affaies dans la salle de bain
Revenir en haut Aller en bas
Damedepique
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1470

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Jeu 16 Fév 2012 - 18:34

titounoucheri a écrit:
Itou!

Est-ce que ça t'apporte concrètement un plus par rapport à la simple étude du livre car en te lisant, j'ai l'impression d'être en terrain plus que connu mais pourtant, quelques fois dans la pratique réelle, je ne suis pas "efficace", tu vois ce que je veux dire?

pour ton résumé.

Oui, cela apporte un plus parce que le fait d'être en groupe est irremplaçable. Les expériences de chacune, les anecdotes, les retours la semaine suivante, c'est passionnant. Ce qui est intéressant aussi, c'est que nous ne devons pas "tricher". C'est à dire qu'on ne doit pas lire les chapitres à l'avance (nous avons un cahier d'exercices ), donc on commence la séance par un jeu de rôle, pour expérimenter ce que ressentent nos enfants quand on réagit de façon "courante". C'est ensuite qu'on essaie d'appliquer les conseils.
Il est aussi évident que pour des gens comme toi (ou comme moi ) qui ont déjà commencé à réfléchir au problème, qui ont déjà remis en question leurs principes, qui ont déjà tenté d'analyser les courants ambiants d'éducation, ce n'est pas vraiment révolutionnaire.
C'est beaucoup plus surprenant pour 2 mamans en particulier, qui fonctionnent depuis des années avec carotte et bâton, punitions en tout genre, et même souvent tapes ou fessées.

Pour ce qui est d'être "efficace" avec la pratique réelle, l'animatrice compare ce fonctionnement avec le fait de devoir apprendre une langue étrangère. Je pense qu'on est peu nombreuses à avoir été éduquées dans les principes de la communication non-violente, sans fessées et sans punition, enfin moi ce n'est pas mon cas
Evidemment la façon dont on a ressenti les choses a une influence directe sur notre façon d'agir avec nos enfants. C'est d'autant plus long, si on a intégré un modèle, d'arriver à s'en émanciper.
Le but n'est de toute façon pas d'être infaillible, ni d'être dans le contrôle permanent, c'est important aussi la spontanéité. On est humain, on a nos qualités, nos défauts et nos faiblesses, donc ça arrive qu'on crie un bon coup, nos enfants n'en seront pas traumatisés pour autant, surtout si par ailleurs ils sont respectés dans leur personne.

Je me rends compte surtout, grâce à cet atelier, que j'ai trop tendance à employer le "tu", il faut que j'apprenne à dissocier la personnalité de ma fille, et ses actions. Cela n'a l'air de rien mais ça compte beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
cyan
Galope comme un grand


Nombre de messages : 608

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Ven 17 Fév 2012 - 20:01

merci de prendre du temps pour partager ton expérience ;) ça a l'air super intéressant, ça donne envie.
Et terriblement déstabilisant?

Revenir en haut Aller en bas
https://picasaweb.google.com/109551875661208431867/VetementsFill
manued
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2320

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Ven 17 Fév 2012 - 20:19

Merci, c'est chouette de ta part de nous faire part de ta "modeste expérience", comme les autres j'attend la suite avec hâte. :)
Revenir en haut Aller en bas
Damedepique
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1470

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Ven 17 Fév 2012 - 21:14

Destabilisant, non pas vraiment. Je crois que ça dépend surtout des idées qu'on avait auparavant.
J'ai eu beaucoup de temps, avant d'être maman, pour réfléchir au type d'éducation que je souhaitais donner à mes enfants. Je crois qu'on construit nos idées, obligatoirement, par rapport à celle qu'on a reçue soi-même, que ce soit pour en prendre le modèle, ou au contraire le rejeter.
Dans mon cas, c'est plutôt la 2ème option donc depuis la naissance de ma puce, nous nous sommes toujours appliqués à instaurer une communication sans violence.
Ce stage me conforte énormément dans mes choix, et j'attends en plus des pistes, des astuces concrètes, et pour le moment je suis ravie.

Par contre, pour au moins 2 mamans présentes au stage, c'est un vrai choc en effet, d'ailleurs à l'issue de la première séance, celle qui est la plus "prise de conscience", elles se sont trouvées horribles avec leurs enfants eh eh ce qu'elles ne sont évidemment pas
Revenir en haut Aller en bas
Loujohen
Marche tout seul


Nombre de messages : 252

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Ven 17 Fév 2012 - 22:06

Merci pour ce feedback sur le stage.
Je suis vraiment très interessée, et je me suis même renseignée pour asssister à ces ateliers à côté de chez moi.

Pour ma numéro 1, j'avais également beaucoup de principe sur une éducation basée sur la communiction (surtout la "non" violence"), que nous avons bien réussi à mettre en place...quand nous n'avions qu'elle...
Avec 3 enfants à présent (et bon nombre de nuits sans sommeil, car j'ai des enfants qui ont fait des nuits trèèès tardivement...), j'ai beaucoup plus de mal à respecter toutes ces idées...La non-violence reste un principe de base, mais j'ai bien plus tendance à m'emporter maintenant, et j'en oublie de communiquer.

Ton retour d'expérience m'a fait comme une piqûre de rappel, et depuis je tente de plus "communiquer", de rester plus calme...Et effectivement, après lecture de ton post, j'ai eu le même ressentie que les 2 autres mamans présentes à ton stage face à mon comportement avec mes 3 enfants

J'attends avec impatience la suite, et j'espère pouvoir également pouvoir faire ce genre de stage!
Revenir en haut Aller en bas
chiryanne
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1587

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Ven 17 Fév 2012 - 23:25

Tiens c'est marrant, je suis secrétaire et j'ai suivi il y a quelques années une formation sur l'accueil physique et téléphonique. On a consacré une journée aux situations conflictuelles et c'était le même principe, apprendre par des mots simples à désamorcer et calmer un individu agressif... "Bonjour", "je vous entends", "je vous comprends", le formateur nous avait raconter une anecdote personnelle avec l'un de ses voisins qui un jour a débarqué sur le parking de l'immeuble et lui a pété les plombs au sujet des poubelles. Notre formateur lui répond "bonjour", le type continu de vociférer, mais déjà un ton en-dessous, re "bonjour" du formateur, et là le type s'est nettement calmé... C'était exactement ça, faire comprendre à la personne que l'on a en face de soi qu'on est là pour l'écouter. Je l'applique avec ma fille de 2 ans quand elle veut quelque chose, genre un biscuit juste avant de manger, je lui dis souvent "je sais que tu veux un biscuit, mais tu vas bientôt manger à table, donc tu n'auras pas de biscuit maintenant". Ca marche assez bien, elle chouine et essaye le caprice mais en répétant elle se calme et "lache l'affaire" si je peux dire !
Revenir en haut Aller en bas
titounou
Administratrice & apprentie maman zen


Nombre de messages : 11586

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Sam 18 Fév 2012 - 0:15

@Damedepique a écrit:
Je me rends compte surtout, grâce à cet atelier, que j'ai trop tendance à employer le "tu", il faut que j'apprenne à dissocier la personnalité de ma fille, et ses actions. Cela n'a l'air de rien mais ça compte beaucoup.

C'est clair, j'ai eu beaucoup de mal à maitriser le concept personnellement: au départ, j'ai dû souvent expliquer à mon grand que ce n'était pas contre lui ni contre sa personnalité que j'étais en colère mais contre son comportement et une fois intégré, c'est fou ce que ça débloque l'enfant.

pour ton retour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sereineattitude.fr
Casimirette
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 147

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Sam 18 Fév 2012 - 0:44

J'aimerais bien participer à un tel atelier ! J'ai déjà lu les deux livres, j'essaie d'appliquer mais c'est pas toujours facile...
Revenir en haut Aller en bas
Damedepique
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1470

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Sam 18 Fév 2012 - 9:14

Il y a des formations dans toute la France, il est possible de trouver des animateurs, d'avoir des renseignements etc sur ce site

Moi je vais sur Rouen, si ça intéresse quelqu'un, une 2ème session aura lieu à partir d'avril.
Revenir en haut Aller en bas
aibee
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 228

MessageSujet: méthode faber et mazlish   Lun 20 Fév 2012 - 15:26

Je suis ravie d'être tombée sans me faire mal sur ce post car justement je m'interroge sur la façon dont je communique avec mon grand de 5 ans 1/2 j'ai tendance à crier pour un oui ou un non alors est ce cela qui participe au fait qu'il n'ait pas confiance en lui ?? je ne sais pas car il est très sensible !!

Je vais de ce pas acheter ces 2 ouvrages en espérant qu'ils pourront me donner des clés car pour assister aux ateliers là ça va être difficile (je pars à 7h30 et je reviens à 19h30 et mon mari bosse les 3/4 des samedis )

En tout cas merci Dame de pique de nous faire partager ton expérience je vais suivre ton post avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
vl33-33
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1979

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Dim 4 Mar 2012 - 22:09

je decouvre ton post damedepique et je te remercie bcp de passer du temps à nous faire partager ton stage! c'est vraiment tres interessant et ça me fait bcp reflechir

je vais de ce pas commander les 2 bouquins dont tu parles!
Revenir en haut Aller en bas
Pickpuss
Ex-administratrice & Sceptique convaincue


Nombre de messages : 5366

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Dim 4 Mar 2012 - 22:41

Très intéressant ce post, merci de nous faire ce retour d'expérience

@Damedepique a écrit:
Je me rends compte surtout, grâce à cet atelier, que j'ai trop tendance à employer le "tu", il faut que j'apprenne à dissocier la personnalité de ma fille, et ses actions. Cela n'a l'air de rien mais ça compte beaucoup.
Tu peux donner des exemples concrets à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
http://man-em.blogspot.com
Damedepique
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1470

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Lun 5 Mar 2012 - 8:52

Par exemple, ne pas dire à l'enfant "tu es méchant", "tu es pénible", "tu n'es pas gentil " etc, suite à une bêtise.
Ce n'est l'enfant lui-même qui est méchant, c'est ce qu'il a fait Vraiment ça a l'air anodin, mais ça ne l'est pas du tout. Apparemment l'enfant intègre très bien ce qu'on dit de lui, et se fera ensuite un devoir de correspondre à ce qu'il croit être la vérité puisque ça sort de la bouche des parents. Mes parents disaient tout le temps à mon frère qu'il était "dur", et de remuant qu'il était, tout petit, en effet il est vraiment devenu "dur" avec le temps

Donc maintenant, j'essaie au maximum de dépersonnaliser, c'est-à-dire de ne pas mettre en cause la personnalité de ma fille, de ne pas la qualifier elle lorsqu'elle fait quelque chose de mal.
Donc je dis par exemple "ON ne fait pas ci ou ça, c'est mal", ou encore "ce que tu as fait est...".


Je vais essayer de raconter la 2ème séance cet après midi pendant la sieste, je n'ai pas eu le temps depuis la dernière fois
Revenir en haut Aller en bas
titounou
Administratrice & apprentie maman zen


Nombre de messages : 11586

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Lun 5 Mar 2012 - 13:50

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sereineattitude.fr
Happymummy
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3643

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Lun 5 Mar 2012 - 13:57

Damedepique, je partage complètement ton point de vue. En fait, j'ai eu la chance de rencontrer Anne Bacus à plusieurs reprises lors de conférences/débats dans ma petite commune où j'habitais dans les Yvelines. Elle devait être amie avec quelqu'un de la municipalité car nous n'étions qu'une dizaine de parents à chaque fois, un vrai bonheur.

Et pareil, il m'arrivait de dire à ma grande "tu es méchante, tu es vilaine..." et elle était vexée voire très blessée.
Anne Bacus m'avait à cette époque également conseillée de dépersonnaliser "je ne suis pas d'accord avec ton comportement ; Ceci n'est pas un bon comportement..."
Ça parait basique, mais ça a fait des miracles ici...
Revenir en haut Aller en bas
choupie
Administratrice & Brebis indisciplinée


Nombre de messages : 30937

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Lun 5 Mar 2012 - 15:10

Je découvre ce sujet aujourd'hui. Je rebondis juste (pour le moment) sur le fait de séparer l'acte de l'enfant. Quand on arrive à le faire il peut y avoir une grosse différence effectivement. Je le fais de base (sauf quand je m'emporte) mais l'an dernier j'ai pu voir à la crèche que là-bas ça n'était pas forcément fait, et désamorcer ce qui a pu être dit, ça prend aussi beaucoup de temps.

_________________
Choupie, Maman d'un grand Piou de 8 ans, d'un petit Piou de 4 ans et demi, et d'un mini-Piou de 13 mois.

Dernier article sur le webzine: récap' et comparatif des lits de voyage ultra compacts
Dernier article sur mon blog: clic clac. trois fois rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebestendances.com
LiseE
Galope comme un grand


Nombre de messages : 5094

MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Lun 5 Mar 2012 - 15:29

@Damedepique a écrit:
Par exemple, ne pas dire à l'enfant "tu es méchant", "tu es pénible", "tu n'es pas gentil " etc, suite à une bêtise.
Ce n'est l'enfant lui-même qui est méchant, c'est ce qu'il a fait Vraiment ça a l'air anodin, mais ça ne l'est pas du tout. Apparemment l'enfant intègre très bien ce qu'on dit de lui, et se fera ensuite un devoir de correspondre à ce qu'il croit être la vérité puisque ça sort de la bouche des parents. Mes parents disaient tout le temps à mon frère qu'il était "dur", et de remuant qu'il était, tout petit, en effet il est vraiment devenu "dur" avec le temps

Donc maintenant, j'essaie au maximum de dépersonnaliser, c'est-à-dire de ne pas mettre en cause la personnalité de ma fille, de ne pas la qualifier elle lorsqu'elle fait quelque chose de mal.
Donc je dis par exemple "ON ne fait pas ci ou ça, c'est mal", ou encore "ce que tu as fait est...".


Je vais essayer de raconter la 2ème séance cet après midi pendant la sieste, je n'ai pas eu le temps depuis la dernière fois

moi aussi j'applique la depersonalisation...
ça peut être simplement "C'est " à la place de "tu es", pas plus long à dire et ça change tout !
sinon, je me met en sujet, du style : "je suis fachée", ou "je ne suis pas contente"... à la place de "tu es pénible..."

quand elle pique un colère, je lui dit "je vois bien que tu es en colère, alors je te laisse te calmer, car moi je n'ai pas envie de t'entendre crier comme ça...", en général, elle fini sa colère dans son coin, et ensuite m'appelle "je suis calmée !"... maintenant elle va même parfois se calmer toute seule dans son coin...

_________________
LiseE, maman d'Anaëlle petite crapule née le 25 février 2010

Clarence est née le 29 avril 2014

Voyage en Minikid et roule en BJCV
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papotages autour de ma modeste expérience   Aujourd'hui à 14:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Papotages autour de ma modeste expérience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papotages autour du portage
» Villages calmes autour de Dijon ?
» les vautours tournent autour
» Forum autour des métiers des bib et du patrimoine
» infos sur autour de bebe !!! promos en cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: La vie des "grands"-
Sauter vers: