Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vaccins : Prévenar, etc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Hinaiti
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1546

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 16 Fév 2013 - 20:54

@Moineau a écrit:
@La Calypso a écrit:
Oh y'a pas de mercure...
Y'a juste de l'aluminium (les fameux sels d'aluminium contenus dans certains deodorants qui ont fait scandale il y a peu par rapport a leur potentielle dangerosité pour la santé)....
Ainsi que phenoxyethanol, un produit considéré comme toxique et contenu notamment dans certaines lingettes et qui ont posé soucis, ce pourquoi l'ANSM (agence.nationale de la securité des medicaments et des produits de santé) a recommandé d'eviter l'usage des produits en.contenant pour les enfants...
Ce n'est pas la même chose non plus quelques injections de faibles quantités dans l'année ou frotter plusieurs fois par jour les fesses de bébé avec quelque chose qui en contient. Tout est poison, rien n'est poison, c'est toujours une affaire de quantité.

@nathou a écrit:
Comme moineau !

Tu sais La Calypso, l'air que tu respires n'est pas 100% sain, les aliments bio que tu manges non plus, l'eau que tu bois non plus, les matières de tes habits non plus, donc faut faire des choix !

De plus, les exemples que tu donnes sont comme pour le reste des taux à ne pas dépasser pour être dangereux, donc selon l'utilisation que l'on en fait, tout comme les pesticides que tu avales tous les jours dans tes aliments et les émanations des pots d'échappements que tu respires toute la journée etc

Même sans pollution exterieure la terre est polluée, radioactive et bourré d'aluminium, et de pleins d'autres saletés, donc oui le vaccin il y a des traces de ses produits ( traces car dans 0.5ml il peut pas y en avoir des kilos) ET oui j'ai injecté cela dans le corps de ma fille et oui je suis contente ... sinon je l'empecherai de s'habiller, de bouffer, de jouer avec du plastique et surtout de respirer si je ne voulais pas qu'elle soit en contact avec de 'vilains' produits chimiques....


L'eau potable ne doit pas contenir plus de 100 micro grammes d'aluminium par litre. Or, un nourrisson vacciné contre l'hépatite B (vaccin très chargé en aluminium) en reçoit 1250 microgrammes à chaque injection, et après une vaccination complète, il se retrouve avec une concentration d'aluminium dans ses liquides corporels, également 20 à 40 fois la dose limite admissible de l'eau potable.

La montée de l'autisme est très inquiétante et coïncide avec l’administration croissante de vaccins contenant du mercure. Ainsi aux Etats Unis, la fréquence de l'autisme chez les enfants est passée de 1/2000 avant 1970 à 1/1000 entre 1970 et 1990 (période d'augmentation de la couverture vaccinale contre le DTPC avec des vaccins contenant du mercure), puis à 1/500 au début des années 90 (période de mise sur le marché des vaccins anti-haemophilus et anti hépatite B contenant eux aussi du mercure). En 2000, cette fréquence est évaluée à 1 pour 150 enfants.

En revanche, il n'y a pas d'autisme chez les Amish qui refusent la vaccinations par conviction religieuse.

Le Pr Boyd Haley, spécialiste de la toxicité des métaux lourds explique très bien les raisons de cette toxicité. Les nourrissons ne produisent pas encore de bile pour évacuer ce métal et leur barrière hémato-encéphalique est très perméable. Or le thiomersal détruit rapidement la polymérisation de la tubuline, protéine fondamentale du tissu cérébral et des axones des fibres nerveuses

@nathou a écrit:
On est obligé de vacciner donc le débat n'est même pas là, tu n'entends pas ce que je veux te souligner, c'est comme cela !

Le vaccin est pour moi le moins pire !

Non, seul le DTP est obligatoire ( Article R3111-2 et R3111-3 du code de la santé publique). Or, ce vaccin a été retiré du marché en juin 2008 à cause de ses trop nombreux effets secondaires. Pour tous les autres vaccins, l'Etat se désengage de sa responsabilité.
Le DTP a été remplacé par le DTPC (la coqueluche vient se rajouter aux 3 autres). Mais la coqueluche n'est pas obligatoire (on
peut donc la refuser), et le DTP ne se trouve plus en pharmacie.

@christonio a écrit:
ah le debat sur les vaccins, c'est eternel comme question...
je crois que chacun agit selon ses convictions et selon son vécu surtout, parfois certains propos me font bondir mais j'essaye de ne pas juger
ici le choix a été rapide
et oui ayant bossé en centre de rééducation et soins palliatifs pédiatriques, j'ai vu bcp de degats avec la non vaccination et je sais aujourd'hui avec une amie qui bosse en rea pediatrique les degats que cela fait encore( entre autre la meningite) alors j'ai fait avec mes moyens mes enfants sont vaccinés de a à z et j'assume.et je dois être honnete je n'ai jamais vu de cas pathologiques graves suite à une vaccination.
de plus je me considère chanceuse de vivre en france car j'ai aussi travaillé dans un pays d'afrique ou la vaccination est un luxe et la certaines images sont gravées...
bref il y aura tjs des gens pour et des gens contre .

Non, c'est l'hygiène qui est un luxe. Si les pays du tiers monde avaient accès à l'eau potable comme les pays industrialisés, si leur condition d'hygiène seraient dignes des nôtres avec eau courante, toilettes et égouts, les chiffres des maladies que l'on y trouvent baisserait en chute libre !!

@elomelo a écrit:
Moi je reverrai ma position "pro vaccin" le jour où je verrai un enfant qui a des séquelles d'une vaccination......
Jusqu'à maintenant, je n'ai vu que des enfants non vaccinés ayant subi les envies de leurs parents et qui donc n'ont pas été vaccinés et qui sont en réa avec de graves séquelles, voir qui en sont morts !

Mon médecin était pro vaccin (comme tous les médecins qui sortent de leurs études de médecine) jusqu'au jour où sa petite nièce est décédée 15 jours après qu'elle l'ai vacciné. La petite est décédée des suites de complications d'effets indésirables dus à la vaccination.
Cet "accident" l'a traumatisé et marqué à vie. Suite à cela elle a tout remis en cause, ne s'est pas contenté de lire les livres que nous trouvons en librairie mais à fais elle même ses propres recherches. Ca lui a demandé un boulot de plusieurs années.

Désormais elle refuse de vacciner les enfants qu'elle suit avant l'age de 6 mois, age avant lequel le système immunitaire n'est pas fini. Ensuite elle ne fait que certains vaccins. Elle informe les parents mais ne prône pas la non vaccination car ce n'est pas son role. Ses 4 enfants ne sont pas vaccinés et se portent très bien. Mais elle laisse le choix aux parents de décider pour leur enfant.

Mon 2ème fils a une contre indication à la vaccination. Il est tombé malade après avoir été vacciné (vaccins à la visite des 2 mois). 3 mois pendant lesquels aucun médecin ni pédiatre n'a su le soigner. Toujours le même discours : "on ne peut rien faire pour vous Madame, votre bébé est trop jeune". N'en pouvant plus de le voir ainsi au bout de 3 mois je l'ai emmené chez un homéopathe. 3 semaines plus tard il était guérit !
Depuis, plus aucun vaccin car on voit nettement une cassure de la courbe de croissance après la vaccination. Courbe qu'il n'a jamais rattrapé et il suit depuis une croissance "ralentie"
Revenir en haut Aller en bas
nathou
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1624

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 16 Fév 2013 - 21:34

Bien sur, je ne parlais que du vaccin DTP pour l'obligation , je ne suis pas "pro vaccin", mes filles n'en n'ont eu que très peu, ce que je trouve indispensable !

De plus, si tu avais lu correctement je parle depuis le début du seul REVAXIS qui n'est que DTP, pour ma fille de 7 ans, donc OUI le vaccin DTP se trouve en pharmacie pour les + de 2 ans maintenant ( mon doc m'a dit ça et j'ai des amies qui l'ont eu pour leur petit , peut être qu'elles ne voulaient pas les autres aussi ??)
Revenir en haut Aller en bas
Hinaiti
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1546

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Dim 17 Fév 2013 - 4:07

@nathou a écrit:


De plus, si tu avais lu correctement je parle depuis le début du seul REVAXIS qui n'est que DTP, pour ma fille de 7 ans, donc OUI le vaccin DTP se trouve en pharmacie pour les + de 2 ans maintenant ( mon doc m'a dit ça et j'ai des amies qui l'ont eu pour leur petit , peut être qu'elles ne voulaient pas les autres aussi ??)

Le Revaxis n'a pas l'AMM pour les enfants de moins de six ans et ne peut s’utiliser qu’en rappel, après la primo-vaccination. D'ailleurs il est bien stipulé sur sa notice d'utilisation

Citation :
Ce médicament est un VACCIN combiné, indiqué chez l’adulte, en rappel d’une vaccination antérieure, pour la
prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite.

A titre exceptionnel, ce vaccin peut être administré en rappel d’une vaccination antérieure aux enfants à partir de l’âge de 6 ans.

notice d'utilisation Revaxis

Les articles R3111-2 et R3111-3 du code de la santé publique stipulent que la vaccination obligatoire du DTP doit être effectuée avant l'age de 18 mois. Or, depuis le retrait du DTP en juin 2008 il est impossible de remplir cette obligation légale pour les parents ne voulant pas la vaccination contre la coqueluche.

Donc la loi oblige à la vaccination du DTP avant l'age de 18 mois mais on ne trouve sur le marché que des vaccins comportant des valences non obligatoires et donc noncouvertes pour leurs effets indésirables par l'État, puisque non obligatoires.

Du coup certains considèrent que l'obligation de vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est donc suspendue pendant la période d'indisponibilité du vaccin DTPolio ...
Revenir en haut Aller en bas
Kumonosu
Administratrice


Nombre de messages : 25618

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Dim 17 Fév 2013 - 11:02

@Hinaiti a écrit:

En revanche, il n'y a pas d'autisme chez les Amish qui refusent la vaccinations par conviction religieuse.
C'est faux. Les amish vaccinent et il y a des autistes chez eux. Une étude de 2010 avait trouvé un taux de 1 sur 271. On peut en lire davantage ici.

Citation :
Preliminary data have identified the presence of ASD in the Amish community at a rate of approximately 1 in 271 children using standard ASD screening and diagnostic tools although some modifications may be in order. Further studies are underway to address the cultural norms and customs that may be playing a role in the reporting style of caregivers, as observed by the ADI. Accurate determination of the ASD phenotype in the Amish is a first step in the design of genetic studies of ASD in this population.
Source: Prevalence Rates of Autism Spectrum Disorders Among the Old Order Amish

Citation :

Abstract

Objective: Holmes County, Ohio, one of the largest Amish communities in the world, has persistently low immunization rates. Studies of other Amish communities have revealed that parents do not immunize their children because of lack of access to immunizations. Our study explored reasons that Amish parents in the previously uninvestigated Holmes County population exempt themselves from immunizations.

Methods: In January 2007, questionnaires for assessing attitudes regarding immunizations were mailed to a random sampling of 1000 Amish parents in Holmes County.

Results: Thirty-seven percent of the parents responded. Among the 359 respondents, 68% stated that all of their children had received at least 1 immunization, and 17% reported that some of their children had received at least 1 immunization. Only 14% of the parents reported that none of their children had received immunizations. Eighty-six percent of the parents who completely exempted their children from vaccines stated that the main reason they do not vaccinate their children is concern over adverse effects. Many parents indicated that they allow their children to receive only some vaccines because of concern about the way certain vaccines are produced.

Conclusions: The reasons that Amish parents resist immunizations mirror reasons that non-Amish parents resist immunizations. Even in America's closed religious communities, the major barrier to vaccination is concern over adverse effects of vaccinations. If 85% of Amish parents surveyed accept some immunizations, they are a dynamic group that may be influenced to accept preventative care. Underimmunization in the Amish population must be approached with emphasis on changing parental perceptions of vaccines in addition to ensuring access to vaccines.
Source: Underimmunization in Ohio's Amish: Parental Fears Are a Greater Obstacle Than Access to Care

Revenir en haut Aller en bas
LiseE
Galope comme un grand


Nombre de messages : 5151

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Dim 17 Fév 2013 - 23:47

@Hinaiti a écrit:

En revanche, il n'y a pas d'autisme chez les Amish qui refusent la vaccinations par conviction religieuse.

Outre le fait que ce soit faux, ce type de raisonnement est dangeureux... ça s'appelle un sophisme:
Seul les femmes ont des cancers de l'utérus, les femmes se maquillent, donc se maquiller donne le cancer de l'uterus...
ou encore les rats sont morels, je suis mortel, donc je suis un rat...
ou bien tout ce qui est rare est cher, or un cheval bon marché c'est rare donc un cheval bon marché c'est cher


_________________
LiseE, maman d'Anaëlle petite crapule née le 25 février 2010

Clarence est née le 29 avril 2014

Voyage en Minikid et roule en BJCV
Revenir en haut Aller en bas
Hinaiti
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1546

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Lun 18 Fév 2013 - 3:12

@Kumonosu a écrit:

C'est faux. Les amish vaccinent et il y a des autistes chez eux. Une étude de 2010 avait trouvé un taux de 1 sur 271. On peut en lire davantage ici.

Sais tu s'il existe une étude ou un document qui démontre que les enfants atteint d'autisme sont ceux qui ont été vaccinés ? Ou au contraire qu'il y a des enfants qui n'ont pas été du tout vaccinés mais qui sont quand même autistes ?


LiseE, dans le 1er document cité par Kumonosu :

Citation :
Often the “Amish don’t vaccinate and they don’t have autism” story pops up in internet discussions following news stories. Books have incorporated the idea. Of course it ends up in alternative medicine books on autism such as Kenneth Bock’s “Healing the New Childhood Epidemics: Autism, ADHD, Asthma, and Allergies”. The idea can be found in other boos as well, including “Timeless Secrets of Health and Rejuvenation” (2007) and “Cry for Health: Health: the Casualty of Modern
Times” (2010). Again, this is a reason to revisit the debunking of this myth. The myth lives on, even in the face of facts.

L'idée qu'il n'y a pas d'autisme chez les Amish est donc une idée reçue et fausse, prouvée par des études réalisées récemment (et dont je n'avais pas connaissance).
Pour moi c'est comme pour la vaccination qui protège. C'est une idée reçue (et pas totalement vraie) et de plus en plus d'études (indépendantes, pas celles financées par les firmes pharmaceutiques) tende à démontrer le contraire pour certaines maladies, et la nocivité de ses vaccins soit disant inocuitifs.
Revenir en haut Aller en bas
Caribou
Administratrice & Globetrotteuse


Nombre de messages : 11856

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mer 27 Fév 2013 - 18:31

Nous avons appris aujourd'hui qu'il y avait 2 cas de coqueluche dans la crèche des enfants, sur le coup je suis bien contente qu'ils soient tous deux vaccinés.

_________________
Une mini miss d'avril 2011 et un p´tit pirate d'octobre 2012
Vous connaissez notre webzine ?
Et notre page Facebook?
Revenir en haut Aller en bas
Hinaiti
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1546

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 3:20

Les enfants qui ont attrapés coqueluche eux aussi sont vaccinés ... Parce que la coqueluche est désormais associée au DTP obligatoire donc ils sont forcément vaccinés contre la coqueluche.

Et en plus les vaccinations sont obligatoires pour l'entrée en crèche.
Revenir en haut Aller en bas
Souris verte
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3628

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 8:48

J'ai lu la dernière page des discussion. Le débat est très vif et tant mieux. Je me permettrai de faire quelques remarques sans citer les mamans.

Il a été dit que la vaccination était une affaire d'État et qu'on pouvait rien y faire, que c'était obligatoire et "c'est comme cela".
Depuis quand on considère que tout ce qui vient de l'État est forcément intangible et bénéfique ? L'État lui même a implicitement reconnu le lien entre le sclérose en plaque et la vaccination contre Hépatite B par le biais de sa jurisprudence.

On ne peut pas aveuglement fermer les yeux et se mettre entre les mains de l'État, qui, au dernier moment se dégage de sa responsabilité (je ne parle même pas des bénéfices €€€ que la vaccination procure aux groupes pharma, c'est bien connu, ils sont la toute puissance dans notre pays ).

Le problème grave por moi c'est que les parents ne sont pas informés ! C'est facile de dire "sur i-net il y a tout". Puisque la vaccination est une affaire d'État, c'est l'État qui doit donner ou obliger les professionnels de santé de donner de bonnes informations aux parents, au moins en ce qui concerne la vaccination facultative pour qu'on ait le choix.

Pourquoi, lorsque j'achète une POUSSETTE, et que j'hésite entre deux modèles, le vendeur DOIT m'aider à choisir selon ses connaissances pertinentes ? Et si j'hésite à vacciner contre Hépatite B ? Non, je n'hésite même pas. Le pédiatre m'a simplement prescrit ce vaccin qui contient des anticorps contre 5 ou 6 maladies (j'ai plus le nom en tête), à ma fille âgée de 2 mois à l'époque ! Lui, son obligation d'information, d'aide et de conseil, il s'en tape. Voilà ce qui est grave. Ainsi une amie a fait faire à sa fille ce vaccin, sans le savoir. Moi, j'ai regardé l'ordonnance et j'ai dit "Je veux pas de ce vaccin". En silence il m'a donné une autre ordonnance. En silence !

Le choix que j'ai fait pour ma fille : je l'ai allaité pendant 4 mois (seulement et malheureusement), cela nous a évité déjà un vaccin (je ne sais plus lequel) ; je ne lui ai fait faire que les vaccins obligatoires, plus contre le méningite. Je repoussais toujours de plusieurs mois l'âge de la vaccination indiqué par les médecins. Une pédiatre m'a engueulé pour ça De quel droit ? On a jamais fait la crèche, ni garderie avant 2 ans, alors, je me sentais libre. J'ai étudié plus/moins les vaccins et par exemple pour le Hépatite B, j'ai trouvé que ma fille n'était pas dans la catégorie à risque : prisonnier, personnel médical, HIV, ayant des rapports sexuels non stables
Revenir en haut Aller en bas
Moineau
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2857

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 10:15

@Souris verte a écrit:
On a jamais fait la crèche, ni garderie avant 2 ans, alors, je me sentais libre. J'ai étudié plus/moins les vaccins et par exemple pour le Hépatite B, j'ai trouvé que ma fille n'était pas dans la catégorie à risque : prisonnier, personnel médical, HIV, ayant des rapports sexuels non stables
Le mode de garde compte effectivement, mon médecin a repoussé je ne sais plus quel vaccin de neuf mois à un an grâce au fait que Louis est gardé à la maison et donc peu exposé.
Revenir en haut Aller en bas
https://mesenfantsetchats.wordpress.com/
Caribou
Administratrice & Globetrotteuse


Nombre de messages : 11856

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 11:25

Sur les deux enfants ayant la coqueluche dans la crèche seul un des deux était vacciné contre. Et le médecin vu hier m'a dit avoir diagnostiqué la coqueluche sur une petite de 9 mois la semaine dernière. L'enfant n'était pas vaccinée car gardée par ses parents et elle a du être hospitalisée car cas grave.

_________________
Une mini miss d'avril 2011 et un p´tit pirate d'octobre 2012
Vous connaissez notre webzine ?
Et notre page Facebook?
Revenir en haut Aller en bas
Djoumka
Galope comme un grand


Nombre de messages : 520

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 11:31

il y a aussi de bons médecins... à la visite du premier mois (d'ailleurs nettement plus complète que les examens de la maternité) il nous a expliqué les vaccins obligatoires, les facultatifs, ceux qu'il recommandait et pour quelles raisons, et pour l'hépatite B, comme on n'était pas très chauds (antécédents de maladies neurologiques dans ma famille) il nous a montré les dernières études qui réfutaient le lien avec la sclérose en plaque, mais pour autant, nous a fait 2 ordonnances, une avec et une sans, qu'on puisse réfléchir et se renseigner ailleurs pendant un mois, et choisir en conséquence...
il nous expliquait aussi que l'intérêt du vaccin de l'hépatite B à cet âge était plus de la prévention de la mauvaise vaccination à l'adolescence (primo vaccination faite en général, mais rappels oubliés, donc efficacité bof), bref, on s'est dits qu'on ne le ferait pas maintenant, et on attend son adolescence, d'ici là, il devrait y avoir un peu plus de recul sur les recherches, et si il doit le faire, il sera bien suivi par ses parents pour faire tous ses rappels lol!
Revenir en haut Aller en bas
Souris verte
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3628

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Ven 1 Mar 2013 - 11:44

Concernant la coqueluche pour les enfants gardés à maison, il ne faut pas oublier que les adultes peuvent en transmettre. Je me souviens des "campagnes" style : "Vous êtes enceinte ? Vérifiez que votre entourage est vacciné contre coqueluche".

Heureusement pour moi, mon médecin partage à peu près la même position intermédiaire au sujet des vaccins.

Par contre l'argument de prévention de Hépatite B, rappels oubliés, je trouve ça un peu trop
On n'est pas là pour répondre des oublis des rappels et je ne sais quoi encore des autres parents. Je ne suis pas d'accord à ce que l'on généralise les cas pour justifier la vaccination de MON enfant.

Je soupçonne que les médecins aient des "instructions" en "interne" par la sécurité sociale en matière de vaccination, style prévention = vaccination = la plus large possible. Sinon, le nombre des médecins acharnement POUR la vaccination à tout va n'aurait pas été majoritaire. Oui, il s'agit de la santé publique, on est d'accord. Mais il manque encore encore d'information pour les parents qui devraient peser le POUR et le CONTRE pour chaque vaccination en fonction des conseils médicaux. Et non pas subir la vaccination à la chaîne.
Revenir en haut Aller en bas
Hinaiti
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1546

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 3:31

@caribou a écrit:
Sur les deux enfants ayant la coqueluche dans la crèche seul un des deux était vacciné contre. Et le médecin vu hier m'a dit avoir diagnostiqué la coqueluche sur une petite de 9 mois la semaine dernière. L'enfant n'était pas vaccinée car gardée par ses parents et elle a du être hospitalisée car cas grave.

Comment un enfant ne peut il ne pas être vacciné contre la coqueluche alors qu'il se trouve dans le DTPC obligatoire ?? En plus comment la crèche a t'elle pu accepté un enfant "non vacciné" ?
Pour toutes les crèches où j'ai inscrit mes enfants on m'a demandé les pages de vaccination du carnet de santé !

La coqueluche est une maladie infantile impressionnante car elle nécessite une mise sous assistance respiratoire surtout si l'enfant est très jeune (nourrisson) ou si il développe des complications.
Mais c'est comme toutes les maladies infantiles, la varicelle aussi peut être mortelle en cas de complications graves mais c'est pas pour autant que les gens font vacciner leur enfant contre la varicelle. Pourtant il existe un vaccin et outre atlantique (USA) il est d'usage de faire vacciner les enfants contre cette maladie infantile.

Perso, je préfère que mes enfants développe les maladies infantiles tant qu'ils sont enfants et qu'ils acquiert une immunité permanente.
Pas plus tard que la semaine dernière, mon mini montre a fait la roséole. C'est pas grave en soi, il y a plus grave comme maladie mais au moins il a désormais une immunité permanente contre cette maladie. ça aurait été une autre histoire s'il l'avait attrapé à l'age adulte (comme les adultes qui attrapent la varicelle. Une maladie infantile n'est pas "dangereuse" si contracté enfant, elle l'est si c'est un adulte qui la contracte).
Revenir en haut Aller en bas
elomelo
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1500

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 10:10


Cetenfant a peut etre eu un certificat de contre indication à la vaccination donc la crèche a été tenu de l'accepter ou bien cet enfant a eu un revaxis ( fait par bcp de médecin "anti vaccination" hors amm.
Revenir en haut Aller en bas
aloa
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1163

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 13:07

@Souris verte a écrit:

Je soupçonne que les médecins aient des "instructions" en "interne" par la sécurité sociale en matière de vaccination, style prévention = vaccination = la plus large possible. Sinon, le nombre des médecins acharnement POUR la vaccination à tout va n'aurait pas été majoritaire. Oui, il s'agit de la santé publique, on est d'accord. Mais il manque encore encore d'information pour les parents qui devraient peser le POUR et le CONTRE pour chaque vaccination en fonction des conseils médicaux. Et non pas subir la vaccination à la chaîne.

Les médecins sont à la solde de l'Etat et des labos, c'est connu. Ils n'ont aucun sens critique.
Ou alors ils ont été TRAUMATISES par des décès d'enfants non vaccinés ou devenus handicapés (les faux certificats: ça existe), ils ont vu des adultes avec des membres atrophiés par la polio...
Les gens veulent des études indépendantes non financés par les firmes pharmaceutiques (qui au passage ont une "côte d'amour" plus basse que l'industrie du tabac!!!): ben alors faut demander à l'Etat de les financer. Ce qui veut dire plus d'impôts...

Le problème du débat sur les vaccins, c'est qu'on a plusieurs problématiques: l'utilité à titre individuel, l'utilité à l'échelle de la population, leur efficacité, la bonne chronologie, les effets secondaires soupçonnés, prouvés et non prouvés...

Je suis néanmoins d'accord quand tu dis que personne n'a a subir les décisions médicales. En France, on a le choix de son médecin (jusqu'à quand?): alors pourquoi ne pas en profitez pour en changer si celui qu'on a, ne nous convient pas? Je suis toujours abasourdie des gens qui se plaignent de leur médecin mais qui y reste accrochés coûte que coûte. Tout le monde a le droit de prendre un 2ème avis. Un médecin devrait être capable de mettre son éventuel ego démesuré de côté... Et si c'est pas le cas: tant pis. Il dormira mal la nuit mais nous aurons eu l'info nécessaire.
Et je suis aussi d'accord sur le fait de s'interroger sur la nécessité de faire certains vaccins aussi tôt.
Par contre, on est tenu de se soumettre à la loi.

Quant à la jurisprudence: la justice peut reconnaitre tout ce qu'elle veut, ce ne sera pas forcément basé sur des faits scientifiquement prouvés...
Je vais prendre l'exemple d'un cas historique: il y a quelques siècles de cela, la justice représentée à l'époque par l'Eglise condamnée à mort Galilée car il avait osé dire que la terre n'était pas le centre de l'univers. Désormais, on sait tous qui détenait la vérité scientifique...
Alors la Justice peut dire ce qu'elle veut sur le lien entre les vaccins de l'hépatite B et la SEP, elle n'est actuellement médicalement pas valable... Ce qui est important dans cette phrase, c'est le mot en gras. La médecine est vraie à l'instant t, en rapport avec les connaissances établies du moment. Ce qui était vrai hier, sera peut-être faux demain. Est ce que pour autant ca rend la communauté médicale malhonnête?


Et comme je suis dégoutés que la Nouvelle star soit finie, en hommage à André Manoukian, je vais finir par une petite phrase en latin que je vous laisse traduire: Primo non nocere...

Revenir en haut Aller en bas
la_puce
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1527

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 14:05

Ma fille est vacciné contre tout sauf l'hepatite B vu qu'elle est en crêche + on prend les transports parisiens tous les jours. Pour l'hépatite b je ne vois pas l'intérêt de le faire à son âge et seul argument qu'on m'ai donné c'est qu'il fallait le faire car je bosse en labo de virologie mouai argument un peu pourrit quand même.
Après j'avous que je ne m'êtais pas renseigné sur les conséquences de la vaccination mais plutot sur les conséquences de certaines maladies.
Peut être aussi que si on avait habité en campagne et qu'elle n'aurait pas été en crêche le choix aurait été différent.
Revenir en haut Aller en bas
logisup
Galope comme un grand


Nombre de messages : 528

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 16:50

@elomelo a écrit:

Cetenfant a peut etre eu un certificat de contre indication à la vaccination donc la crèche a été tenu de l'accepter ou bien cet enfant a eu un revaxis ( fait par bcp de médecin "anti vaccination" hors amm.

En effet certains parents "anti-vaccins" se voient délivrer des certificats de contre-indication permettant à leur(s) enfant(s) de rentrer en collectivité (crèche, écoles, etc) sans être vaccinés.

Je me permet d'en parler car j'en connais...

Je peux comprendre que l'on soit totalement anti-vaccination, mais ces comportements par contre je les trouve assez égoïstes et potentiellement dangereux pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Ana91
Galope comme un grand


Nombre de messages : 9707

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Sam 2 Mar 2013 - 20:23

Hinaiti, on ne compare pas la coqueluche qui est une maladie respiratoire (et non pas infantile) grave avec la varicelle qui est une simple maladie infantile (et les complications sont bien plus rares et moins graves que pour la coqueluche)
Revenir en haut Aller en bas
crazynurse
Attrape ses pieds


Nombre de messages : 22

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 12:21

il ne faut quand même pas oublié et nier que si beaucoup de maladie reviennent c'est parce que beaucoup d'enfants ne sont plus vaccinés.
Sur internet on trouve tout et son contraire le mieux est d'en parler avec son pédiatre pour savoir quand faire vacciner son bout de chou :)

je trouve que certains articles que l'on trouve sur internet sont criminels!!! dire que certains vaccins augmenteraient le fait d'avoir des enfants autistes!!!! j'ai envie de dire cela serait si simple!!!*
certes les vaccins ne sont pas anodins, tt comme les maladies!


Revenir en haut Aller en bas
Moineau
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2857

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 13:01

@crazynurse a écrit:
le mieux est d'en parler avec son pédiatre pour savoir quand faire vacciner son bout de chou :)
Je suis plutôt d'accord sur le principe, mais le fait est que tous les médecins n'ont pas le même discours... il faut donc décider si on fait confiance au médecin ou si on prend un deuxième avis, etc... ce n'est pas si simple !
Revenir en haut Aller en bas
https://mesenfantsetchats.wordpress.com/
crazynurse
Attrape ses pieds


Nombre de messages : 22

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 13:03

et oui moineau tu as raison c'est pas simple
il faut avoir confiance en son pédiatre et en soi même je pense et en discuter avec son conjoint
Revenir en haut Aller en bas
cilence1523
Galope comme un grand


Nombre de messages : 780

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 14:30

@aloa a écrit:
@Souris verte a écrit:

Je soupçonne que les médecins aient des "instructions" en "interne" par la sécurité sociale en matière de vaccination, style prévention = vaccination = la plus large possible. Sinon, le nombre des médecins acharnement POUR la vaccination à tout va n'aurait pas été majoritaire. Oui, il s'agit de la santé publique, on est d'accord. Mais il manque encore encore d'information pour les parents qui devraient peser le POUR et le CONTRE pour chaque vaccination en fonction des conseils médicaux. Et non pas subir la vaccination à la chaîne.

Les médecins sont à la solde de l'Etat et des labos, c'est connu. Ils n'ont aucun sens critique.


Un médecin généraliste, qui lui, est pro vaccination a tout va, m'a montré une note du ministère de la santé dans laquelle il était précisé le discours que le professionnel de santé devait tenir devant des parents un peu réticents à faire vacciner leurs enfants contre certaines maladies : c'était faire culpabiliser les parents, et les accuser de mettre en danger la vie de leur enfant j'en passe et des meilleures....

Alors oui je suis persuadée que certains n'ont aucun sens critique et que leur objectif est de piquer les bébés comme on pique des veaux à la ferme. Les professionnels n'étudient absolument pas le terrain familial par exemple.

Heureusement j'ai trouvé un pédiatre qui a une position intermédiaire à ce sujet.


Dernière édition par cilence1523 le Mar 16 Avr 2013 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matcha
Galope comme un grand


Nombre de messages : 866

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 16:27

Pareil ici j'ai eu le droit à un laïus pour avoir "oublié" d'acheter les vaccins, car je trouvais aberrant de la vacciner à 2 mois tout juste et pour une maladie comme l'hépatite B (j'ai entendu parler des raisons de l'avancement de cette vaccination si jeune et ça ne me convainc pas du tout) ils disent eux même que certaines maladies ne servent plus mais bon "on sait pas qui on croise dans la rue"... il y a beaucoup de choses dans la politique vaccinale quand on vois des reportages sérieux sur arte and co qui laissent perplexe ++. Je pense que c'est un sujet complexe et c'est difficile d'en parler en collectivité, les mamans qui font le choix de ne pas vacciner se font huer par d'autres, qu'elles mettent en danger les autres... j'ai déjà assisté à tout ça avant d'être maman et j'ai toujours trouvé ça dur car certains radicalisent trop leurs point de vue et d'autres ne se renseignent pas et croient aveuglément les médecins. Si nous étions dans une société où on ne proposait pas de vaccins avec des adjuvants non révisés depuis X temps, ou les labos ne pouvaient pas faire pression comme avec certains médicaments dont ont voit les scandales plus de dix ans après, je pense que je serais plus confiante et moins critique.

C'est dommage de perdre ainsi toute confiance en tant que soigné je trouve. Comment avoir une bonne relation avec ses soignants ensuite
Revenir en haut Aller en bas
nessie
Galope comme un grand


Nombre de messages : 599

MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Mar 16 Avr 2013 - 17:32

perso j'ai tout simplement reçu un courrier de la "sécu" (enfin MSA mais c'est pareil c'est la "sécu agricole") pour me signifier que je n'avais pas vaccinée ma fille contre le ROR et que c'était pas "responsable" de ma part... vis à vis de ma fille et vis à vis de la collectivité...

Perso j'ai fait des choix différents du calendrier proposé (ou devrais-je dire imposé...) en tenant compte de la santé de ma fille mais également de la collectivité mais je trouve que le calendrier imposé ne va que dans un sens ou plutôt 2: celui du collectif et aussi (surtout?) celui des intérêts des labos pharmaceutiques..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vaccins : Prévenar, etc.   Aujourd'hui à 12:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Vaccins : Prévenar, etc.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vaccins : Prévenar, etc.
» participation à étude sur les vaccins
» trop de vaccins??
» Demain premiers vaccins
» pmi et vaccins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: La santé-
Sauter vers: