Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les punitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bambina
Marche tout seul


Nombre de messages : 303

MessageSujet: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 21:58

Bonjour,

Ma fille fait parfois sa capricieuse, elle a 3 ans. Elle s'imagine facilement pouvoir tout faire, et se prend pour une adulte...alors je dois parfois la punir.
Comment faites-vous quand vos petits amours vous mettent à bout, et quels genres de punition ont fonctionés?

merci pour votre aide,

a+
Revenir en haut Aller en bas
Caribou
Administratrice & Globetrotteuse


Nombre de messages : 11856

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 22:06

Ici on previent puis on compte jusqu'à 3 et ils vont au coin. Ensuite celui qui a puni lève la punition et l'enfant doit s'excuser. On applique le 1min de punition par année d'âge.

Bon ce n'est pas une science exacte, ma fille (2 ans 1/2) quand on dit "un" ajoute "deux, trois" en nous regardant dans les yeux et file au coin. Mon fils (14 mois) imite sa sœur et m'a dit "t'ois" avant de filer au coin.  

_________________
Une mini miss d'avril 2011 et un p´tit pirate d'octobre 2012
Vous connaissez notre webzine ?
Et notre page Facebook?
Revenir en haut Aller en bas
scoubidous
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1135

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 22:48

Ici, pas de punitions c'est un principe. Partagé par mes employeurs.

Bon ce que je vais dire ne concerne que moi, c'est mon avis, forgé par rapport à mon expérience personnelle de gamine battue, rabaissée et punie sans cesse et ayant vecu privations sur privations. L'éducation autoritaire dans toute sa splendeur. Donc mon avis est ferme, fermé peut etre aussi, mais c'est le mien et ce n'est une attaque envers personne. Donc please ne le prenez pas personnellement...

J'ai passé une formation pour apprendre à gérer les conflits. Et mine de rien ça aide à avoir confiance en l'education. Les enfants ne sont pas fournis avec un mode d'emploi et vraiment, d'avoir des clés de compréhension et d'action, ça détend, permet de prendre du recul sur une situation et de moins agir sur le vif. Et de pas le regretter par la suite    Et je pense, aujourd'hui que j'en ai fait (une faber et mazlish est au programme pour la suite) que tous parents devrait au moins en faire une. Car on y perd rien à avoir confiance en soit et ces enfants. Au contraire on y gagne sur tous les points (sauf financier   )

C'etait une formation sur la communication Thomas Gordon : "Parents efficaces".

Personnellement si les enfants "se prennent pour des grands" alors je les aide à grandir et je ne les remets pas à leur place d'enfants. C'est dingue mais la violence sur les enfants qu'elle soit physique ou verbale (et pour moi la contrainte c'est une violence donc la punition en fait partie) est la seule violence que l'on banalise... Personne ne punit un adulte, il assume les conséquences concrètes de ses actes non ? Bah ici c'est pareil pour les enfants  :)  Après c'est mon principe à moi hein mais pour moi un enfant ne m'est en aucun cas inférieur, plus ignorant, je ne suis en aucun cas celle qui decide pour lui. J'essaie de comprendre ce qui ne va pas et d'etudier la situation. On apprends à vivre ensemble, ce n'est pas moi qui les "éducque" à devenir de "bonnes personnes". On diabolise tellement les enfants dans notre société... Mais si les gens connaissait le milieu entre autorité et laxisme leurs enfants ne seraient pas comme les enfants que l'on voit dans "Super Nanny" (qui banalise elle aussi enormement la violence, voir la prone !).

Si un enfant fait un "caprice" pour avoir un jouet c'est qu'en general plusieurs choses jouent. Trop de stimulis qui fait que l'enfant a besoin de se decharger et le jouet devient la chose concrète qui permet cette decharge qui est une bonne chose. Pas une mauvaise. Pourquoi toujours vouloir repousser une decharge parce que c'est deplaisant alors que l'enfant en a besoin ? Si c'est dans un magasin c'est aussi logique qu'un enfant veuille un jouet/bonbons. Dans un milieu aussi hostile, bondé, lumineux, bruyant, l'enfant va avoir besoin de se raccrocher à quelque chose qu'il connait. En l'occurence des jouets ou des bonbons, qu'il a chez lui. C'est un repère. De plus manger apaise et rencentre et est acte banal de la vie quotidienne.

Bref ici je ne crois plus aux caprices. Car ils avaient toujours une raison de vouloir quelque chose : vouloir grandir, etre reconnus, écoutés, se decharger, comprendre...

De plus j'apprends à remettre en question tous les jours ma ligne d'acceptation. Par cette ligne je definis ce que je trouve acceptable comme comportement ou non. Avant ils n'avaient pas droit de jouer avec les clés. Mais ça c'était avant, c'est un conflit bete et inutile. Tout comme dans super nanny l'autre jour, le papa voulait interdire sa fille de porter son frère. Et franchement c'etait un conflit pour rien ! Il avait peur qu'elle ai mal au dos. Mais quand elle aura mal au dos elle le reposera par terre épicétout pourquoi en venir aux larmes et à la punition franchement ? Bref maintenant je leur laisse à dispos des clés dont je ne me serre pas, et ils travaillent leur motricité en essayant de les mettre dans les serrures, quoi de plus chouette de les voir apprendre ?

Pour moi la clé c'est d'expliquer et d'apprendre à communiquer. Le message-je eviterai bien des punitions... Il faut identifier à qui appartient le probleme lors d'un conflit : l'enfant, moi ou nous deux.

Si c'est moi : plutot que de dire "tu me saoule ça fait 4 fois que je te demande de ranger ta chambre", on peut dire "quand je vois tels vetements au sol dans ta chambre, ça m'enerve parce que je vais me sentir obligée de ranger et je vais perdre du temps alors que j'ai pu faire un gateau, ça nous empeche donc de passer de bons moments". Le message-je est à adapter en fonction de l'âge de l'enfant niveau mots et longueur de phrase.
Il se resume comme ça : description de la situation + mes sentiments + effets concrets sur moi. Tu peux aussi ajouter ce que tu attends de l'enfant mais là c'est la CNV en général, qui est peut etre plus adaptée si l'enfant n'a pas eu l'habitude du message-je. S'il n'y a aucun effet concret sur soi, c'est que le conflit n'est que du jugement valeur (à méditer   )

A l'inverse quand l'enfant a un probleme, on se doit de l'ecouter (la methode c'est l'écoute active de grodon, c'est bien utile avec des adultes aussi). C'est ça qui est bien avec cette methode, on dit ce qui ne va pas et quels sont nos attentes, donc on est pas permissif, et on respecte l'enfant quand lui ne vas pas bien donc pas autoritaire. L'avis de l'enfant compte. C'est donnant donnant.

Si le conflit appartient aux deux personnes, c'est n'est pas le parent qui l'emporte ni l'enfant, pour moi, je ne suis pas le chef. On apprend à appliquer la methode sans perdants -  tout le monde content ! On écoute l'enfant, l'enfant nous ecoute en retour et on trouve une solution alternative au conflit.

Depuis que j'applique cette methode ici tout va mieux, je relativise, prend du recul, m'enerve moins voir quasiment plus (à raison d'une fois par mois c'est pas  mal je trouve !), ne vexe pas les enfants et ils font toujours ce que j'attends d'eux. Leur confiance n'est pas ébranlée ni l'estime d'eux meme. Contrairement à la methode punitive mais  ça c'est mon avis personnel. Je reste persuadée qu'un enfant qui a confiance en lui et que l'on respecte, ne nous manquera jamais de respect dans l'avenir. Mais ce travail doit se faire dès le berceau pour etre efficace. J'ai rencontré des enfants élevés sous cette methode et je dois dire que c'est bluffant. Libre à chacun de s'en faire son idée, de rechercher, de rencontrer et de se faire un avis, qu'il soit positif ou non  :) 

Ce qui t'aidera c'est de lire si tu ne souhaites pas faire une formation : Parents efficaces, Eduquer sans punir, au coeur des emotions de l'enfant, j'ai tout essayé, ecouter pour que les enfants parlent - parler pour que les enfants écoutent.

Et le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est de te rappeler toi de tes punitions ou fessées, ce que tu éprouvais, ce que tu aurais souhaité, ce à quoi tu penses, ce que tu pensais que tes parents pensaient de toi. Ca te soufflera peut etre une réponse.

Bonne soirée et bon courage, ce n'est jamais facile la remise en question.
Revenir en haut Aller en bas
Moineau
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2857

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 22:54

scoubidous, j'adhère à 100% ! Par contre pas toujours évident à pratiquer au quotidien   
Revenir en haut Aller en bas
https://mesenfantsetchats.wordpress.com/
scoubidous
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1135

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 23:03

Ah non ça c'est clair ! Je ne voulais pas etre culpabilisante. La methode dis bien que pour ne pas etre dans la manipulation de l'enfant, elle doit se faire par envie du parent. Et on a pas toujours envie, nous aussi nous sommes fatigués ! et c'est en ça qu'elle aide à lacher prise aussi cette formation. On nous deculpabilise, on nous aide à tout effacer, reprendre de 0 avec de vrais bases.

Au depart j'ai fait nombre d'erreurs mais je pense que la remise en question est ce qu'il y a de meilleure pour l'enfant. Mes parents eux n'en n'ont jamais fait aucune... Tout ce qu'ils faisaient, c'est parce qu'ils croyaient que c'était bon pour moi, c'est pour ça que j'ai repris contact. "Parents toxiques" une bonne référence aussi ça tiens  

L'erreur est humaine et il ne faut pas l'oublier... Une fois j'ai changé L de chambre sans prévenir, rapidement, sans expliquer donc un peu brutalement à mon gout alors que cela faisait une semaine que je lui expliquais qu'il pouvait pas passer deux heures à chanter dans la chambre quand M dort et que ça réveille la troisieme. Ca faisait une semaine qu'on lisait des livres autour du respect lors de la sieste, que je lui réexpliquais les règles avant chaque coucher et pourquoi. Bref pour moi c'était un craquage, un echec en fait de devoir à faire ça. Depuis il a compris, il dort en 5 min ! M'en veut quand meme... Pis je l'ai remis dans un lit de bébé aussi, plutot que le lit au sol... (il a deux ans)

Et je voudrais eviter ça à chaque maman ; s'en vouloir d'avoir fait quelque chose parce qu'elle avait pas la clé. Moi j'en ai quelques unes donc je me dis que j'ai pas d'excuses mais avec la clé il faut patience et paix intérieure (innateignable en soit !)

Donc finalement on a des principes puis des enfants... On en revient toujours à ça. Mais n'empeche pas que parfois les principes sont bons pour cadrer tout le monde  
Revenir en haut Aller en bas
Amande36
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1543

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 23:07

Pareil ici, j'ai beaucoup lu Faber&Mazlich, Gordon, Filliozat... Pour essayer de comprendre au mieux tout ça!
Ce que j'en ai retenu (entre autres), c'est qu'il faut toujours essayer de se mettre à la place de l'enfant afin d'essayer de comprendre son ressenti. De plus, il est normal qu'un enfant ne sache pas gérer ses émotions, donc certaines réactions de "décharge" ne doivent pas être vécues comme un échec, au contraire il faut les accompagner...

Jusqu'à présent, j'arrivais très bien à gérer mais comme toi en ce moment c'est dur dur, il y a les réactions de jalousie envers sa soeur, et surtout surtout, les retours de l'école qui sont... explosifs    Les situations où il y a beaucoup de monde aussi l'insécurisent beaucoup, autant dire que depuis quelques jours, on a cumulé  
Revenir en haut Aller en bas
Caribou
Administratrice & Globetrotteuse


Nombre de messages : 11856

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 23:13

Je partage tes principes scoubidous, mais on en reparle quand tu en sera à 14 mois de nuits hachées avec les enfants au quotidien à la maison.   

Je puni rarement mais parfois il n'y a pas d'autres alternative, la fatigue du quotidien n'aide pas toujours.


D'ailleurs pour l'anecdote on a demandé à ma fille de donner une fessée à son doudou, elle  s'est baissée pour le regarder et lui a dit :"c'est pas bien doudou, on tape pas le petit frère,  tu es puni" et elle l'a mis au coin puis est revenue le chercher et lui a dit : "il ne faut plus taper le petit frère, c'est interdit" avant de lui faire faire un bisous a son frère et lui faire un câlin. En gros pour elle mettre une fessée équivalait aux punitions qu'on lui donne...

_________________
Une mini miss d'avril 2011 et un p´tit pirate d'octobre 2012
Vous connaissez notre webzine ?
Et notre page Facebook?
Revenir en haut Aller en bas
scoubidous
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1135

MessageSujet: Re: les punitions   Lun 30 Déc 2013 - 23:43

Sauf que justement moi je n'ai pas d'enfants, donc je n'ai pas le droit de les punir (sinon on me retire mes contrats direct   ).

Après ça dépend ce que l'on entend par punition. Est-ce que du coup L qui s'est vu changé de chambre (contraint à dormir dans la mienne, à problemes désespérés solutions desespérées) car il n'a pas respecté ma demande ce n'en n'était pas une ? Ca depends comment on l'entend finalement, tout est relatif.

Mais je pense que du coup c'est un bon "entrainement" mon métier, admettons qu'il me faille des années avant de reussir mon parcours PMA, ne jamais avoir puni de ma carrière m'aura peut etre toujours enseigné de faire sans et donc de ne pas y recourir. Je ne sais pas ce sont des supositions ou plutot des espérances ! Mais si je me force pour eux, je peux me forcer pour les miens qui seront forcément plus beaux, sages et gentils  lol!  Mais au moins on peut essayer plutot que de recourir à la punition pour tout et n'importe quoi (je n'ai pas dit que c'était ton cas bambina !) ou comme solution à part entière pour faire une éducation.



Comme je l'ai dit plus haut on a des principes puis des enfants, surtout sur ce sujet car encore une fois la definition de punition est propre à chacun  :) 

Edit : du coup j'ai assez de mal à me faire à l'idée que j'ai deja puni L  
Revenir en haut Aller en bas
eden67
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3323

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 9:12

Je ne sais pas qui avait mis ça dans sa signature "avant j'avais des principes maintenant j'ai des enfants "

Je crois que tant que l'on est pas parents on est vite hapé par la théorie ( moi la première ) , apres au quotidien on gere comme on peut avec ses propres émotions et fatigue , ses erreurs ...
Tant que l'on respecte l'enfant ... il m'est déjà arrivé de m'excuser ( mon fils à 20 mois ) , je lui dit c'est vrai je n'aurais pas du cirier , m’énerver ect mais tu comprends je suis fatigué , nous avons pas bien dormis ect ect

Quand on est professionnelle c'est "facile" d'etre bienveillante car il n'y a pas ou peu d'affect en tout cas pas le même qui lie un parent à son enfant.

Et pour finir l'autorité ce n'est pas de l'autoritarisme.
Donc une punition bien explique ne peut ne pas être humiliante et mal vécu pour l'enfant au contraire elle lui dit stop je suis allé trop loin.

Revenir en haut Aller en bas
Amande36
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1543

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 10:24

Et bien pour ma part j'ai découvert l'ENV "sur le tas" alors que comme Bambina je m'interrogeais pour ma fille, car je ne me retrouvais pas du tout dans les méthodes éducatives classiques. Cela demande beaucoup de travail et de remise en question de la part des parents, moi j'ai eu la chance que mon conjoint me suive à 100%. Jusqu'à présent cela a plutôt bien fonctionné, ma fille étant très émotive cela lui correspondait très bien! Bien sûr, on est humains, il nous est arrivé parfois de crier, de l'isoler dans sa chambre lorsqu'elle hurlait et qu'on en pouvait plus... Mais toujours toujours en expliquant et en la considérant.
Depuis quelques mois c'est plus compliqué, je l'ai donc punie quelques fois lorsque je ne savais plus comment faire autrement (au coin ou dans sa chambre pour se calmer, puis on explique). Mais clairement, pour moi c'est un échec, et je m'interroge toujours pour savoir comment je pourrais gérer ça différemment... Disons que l'on est toujours en plein apprentissage! (et je repotasse mes classiques!!)
Alors oui, pour moi ces principes peuvent devenir réalité avec des vrais enfants dans la vraie vie, et à te lire Scoubidous, je ne doute pas un instant que tu sauras très bien mettre en application tout ce que tu as appris, même si bien évidemment, tout ne sera jamais rose et parfait, et que parfois tu dépasseras les bornes des limites    
En fait, je crois que l'essentiel est d'être au clair avec soi même et dans le respect de l'enfant. Je pense aussi qu'une bonne punition peut être respectueuse et sans violence, et vaut mieux que des cris et certaines paroles  
Revenir en haut Aller en bas
Laeti992
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1563

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 11:20

C'est quoi une punition???? Au juste?
C'est quoi une betise d'ailleurs ??

Je ne crois pas qu'il soit possible de ne pas punir. Ptet avec un très jeune enfant, et encore, mais pas + longtemps.

Je regrette, mais quand un enfant fait exprès de renverser quelque chose, il nettoie, point, et meme s'il fait une crise et qu'il prend ça pour une punition, pas question qu'il aille tranquillement jouer, il reste là jusqu'à ce qu'il ait nettoyé.
Quand il fait fait exprès, après avertissement, de hurler pour réveiller le nourrisson, il est isolé. Je sais que certains partent du principe qu'il aura alors plutôt besoin d'attention: non, c'est pour moi, renforcer le comportement: je crie, j'ai de l'attention, à long terme, ça ne peut pas aller! C'est le contraire: si le lendemain il ne crie pas, il aura toute mon attention: renforcement du bien-faire.

Tout ça, ce sont des punitions pour moi, et une préparation à grandir, car grandir, c'est se conformer à certaines règles de la société, non négociables, la société elle, ne s'adaptera pas à eux, c'est bien l'inverse qui est nécessaire.

Il y a aussi des choses qui me font hurler: j'ai déjà vu une maman s'assoir par terre au supermarché pour discuter avec son fils qui faisait une crise, j'ai halluciné! C'est le mini monstre qui décide quand, comment , où et combien de temps on va tenter de gérer pour lui ? Je ne crois absolument pas que ce soit rassurant pour lui d'avoir autant de pouvoir sur son environnement proche.

Je n'ai jamais eu à punir en tant qu'assmat ( + de cinq ans, 6 en mars, déjà! ) . Jamais. D'abord, ils font rarement des betises ( on est quand meme censés les surveiller à chaque instant, donc déjà s'ils arrivent à en faire... ) , et ensuite si vraiment ( extremement rare!) ,ma parole suffit , et c'est bien normal, je ne suis qu'un tiers! Je trouve donc que c'est très facile à faire avec les enfants des autres...

 ( Enfin la plupart de temps, car parfois il y a des cas particuliers: ma maman a accueilli un petit garçon ( 3-4 ans ) qui faisait EXPRES de faire caca au lit, et qui le disait clairement en se marrant qu'il a fait exprès.  Mais bon, je pense quand meme que c'est extrêmement rare comme cas. )

Et que c'est plutôt facile à faire avec de jeunes enfants.

Ma belle-fille, qui n'avait JAMAIS été punie de sa vie, mais rien de rien hein, meme pas réparer sa betise, a volé à l'école en CM1. Désolée mais une grosse PUNITION oui, s'impose.
A 10 ans, " écoute ma chérie, c'est pas bien de voler, pourquoi tu étais frustrée?", ça passe plus trop.
( Inutile de dire que la punition, symbolique! - recopier quelques lignes d'une leçon -, a été un drame national interplanétaire galactique! THE first punition de sa life. " Papaaa, tu me punis trop, c'est pas juste, pourquoi moi...!!!"  qu'on on a du entendre dans tout le quartier, oui oui pour 30 lignes tout ça,  - trop drole, de l'exterieur , à se demander si elle allait être battue avec un fouet à clous - Elle n'a pas osé le " je t'aime plus parce que tu me punis", mais c'était pas loin je pense! )
L'école a puni bien + durement que mon mari ( ouf franchement que quelqu'un ait pris le relais! ): elle a perdu TOUT ses droits acquis depuis le CP ( il y a un système de droits: quand tu te comportes bien, tu gagnes des droits  comme aller aux toilettes seul, être autorisé à te "promener" dans l'établissement sans être accompagné, gerer seul certaines choses ou avoir de l'autorité sur un groupe qui a moins de droits etc ), et est revenue au stade de " bébé " de l'école. Dur pour elle, parce que des CE1 et meme des CP pouvaient lui donner des ordres, elle, au CM1.
Mais c'est bien une punition, par privation.

Des punitions il en existe de toutes sortes: de privation, de réparation, d'isolement, j'en passe. Et ce sont exactement celles qui fonctionnent dans la société.

Depuis ( deux ans plus tard ), elle est punie quand c'est nécessaire, de préférence en rapport avec sa betise. Et ça se passe bien mieux que quand c'était juste ce que j'appelle " de la parlotte " avec rien derrière: elle en jouait et savait très bien que ça n'impliquait rien du tout.
Paradoxalement, je la trouve bien plus sereine maintenant aussi, et même qu'elle répare ses betises toute seule spontanément ( le plus souvent) !

Quand on est assmat, on s'en fiche aussi, à l'adolescence, on les a plus...
Revenir en haut Aller en bas
eden67
Galope comme un grand


Nombre de messages : 3323

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 11:57

Je voudrais rajouter que je ne crois pas à une méthode mais à celle que l'on a en nous .
De plus une telle méthode marchera super avec un enfant ou une famille et moins avec l'autre ou marchera bien sur le frère et pas sur la sœur ectect ... il faut trouver soit même avec son enfant qu'est qui marche .. en accord certes avec ses principes .

comme laeti , je fais des "punitions réparation " tu en a mis partout et bien tu nettoies , tu me frappe je t'isole et t’ignore  .. et il a très vite compris même s'il lui arrive de faire l’étoile de mer car pas content , se raidir dans le siège auto  ect ect
Revenir en haut Aller en bas
scoubidous
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1135

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 12:54

Mais vous faites comme vous voulez les filles, je donne mon avis, comme chacune sur ce forum, au même titre que les autres  :) 

Le seul message que je voulais faire passer c'est : la punition n'est pas une réponse à tout, on peut faire autrement ou du moins essayer.

Mais comme tu le dis très bien Eden67, les enfants sont tous différents et tout ne marche pas avec tout le monde et surtout toutes les methodes ne sont pas faites pour tous les parents. Nous avons tous une histoire personnelle qui fait que. Moi je suis cette methode en particulier à la lettre parce qu'etant très visuelle, elle me permet de prendre directe du recul dans un conflit et donc ne pas réagir sur le vif. Puisque direct si un truc ne va pas je me dis "attend a qui appartient le probleme là ?". Ca permet de sortir du conflit et je trouve ça positif pour moi  :) Alors que je suis une personne nerveuse, qui comme mon père réagit avec ses nerfs car c'est comme ça que j'ai appris à réagir à force de comportements en exemple répété. Donc çe me rassure d'avoir une methode en 4 points pour apprendre à autogérer mes propres sentiments.


Je ne vous rejoins pas sur le point "tu es que l'ass mat". Etre nounou avant d'avoir des enfants, chose que l'on desire très fort mais qui necessite un parcours PMA long et penible, c'est très dur et c'est bien l'affect qui est ingérable. Surtout quand vous avez une relation très fusionnelle avec un bébé que vous gardez depuis ses 3 mois, que vous avez été la pour toutes ses premieres fois, que vous avez auprès de vous 10h par jour et le soir en plus de temps en temps, qu'il s'est endormi nombre de fois contre vous en echarpe, que c'est vous qui avez géré la DME, les dents, qui lui avez appris à signer, à aller sur le pot, à etre autonome, à respecter les règles (car il y en a !)... Et quand c'est le bambin qui vous reclame tout le week end chez ses parents ? Parce que finalement il passe plus de temps avec vous qu'avec ses parents ? Bref il faut le vivre ça aussi pour comprendre. Je ne suis pas qu'un tiers pour cet enfant en particulier. Et les parents en sont bien contents, l'acceptent car c'est ce qu'ils recherchaient (on en a discuté). Bref là n'est pas la question et ça ne regarde que moi mais je me sens obligée de me justifier pour prouver que j'ai ma place sur ce post.


Je respecte vos principes, vos idées et vos actes, je veux juste qu'on respecte les miennes sans y répondre par des points d'exclamations. C'est bien notre diversité qui fait la richesse de tout notre monde car nous pouvons partager. Je voulais juste partager mon vecu, ce que je souhaite, ce que j'applique et pourquoi je le fais. Mon vécu d'ailleurs fait que ce sont des convictions plus que des principes mais comme je l'ai dit je suis peut etre un peu trop fermée sur le sujet.

Et surtout comme je l'ai dit, je ne suis moi meme pas sans failles, je fais mes erreurs et c'est ce qui me fait apprendre à dire pardon (donc on trouve du positif dans tout finalement  :) )

Fin de ma présence sur ce post...


Dernière édition par scoubidous le Mar 31 Déc 2013 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caribou
Administratrice & Globetrotteuse


Nombre de messages : 11856

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 13:09

Je comprends ce je tu veux dire Scoubidous, et suis loin de te juger mais quand on a les enfants 24/24, ce que je te souhaite rapidement, il es parfois plus dur de prendre le recul nécessaire. 
Je ne réagis pas aussi bien que je le voudrai quand, par exemple, il est l'heure de partir, qu'on commence a être en retard et que ma fille qui était habillée profite que je m'occupe de son frère pour se remettre en pyjama, après une nuit avec 10 réveils. Alors que la même situation sans la fatigue accumulée serait gérée plus calmement. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres...

_________________
Une mini miss d'avril 2011 et un p´tit pirate d'octobre 2012
Vous connaissez notre webzine ?
Et notre page Facebook?
Revenir en haut Aller en bas
Laeti992
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1563

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 13:19

Je comprends  la relation que tu peux avoir avec ces enfants,   puisque tu n'en as pas encore à toi,  et ce que je vais ajouter n'est pas  une critique négative,   mais quand l'enfant réclame à ce point son assistante  maternelle  tout  le we,   il y a  un problème... 
Et ce n'est pas lui rendre service de prendre cette place qui a l'air vitale pour lui.. 
A terme,   tu disparaitras de la vie de beaucoup d'enfants,   même si ça se passe à merveille !  Parce que c'est la vie,  parce que les gens démenagent etc.  Il y a un juste milieu,  sinon c'est l'abandon qui va rester en l'enfant à ce moment-là..   La nounou n'est  pas un parent,  
elle n'est pas de la famille..  Elle  peut aimer mais rester en retrait de sa vie quand meme... 
C'est ca,  bien aimer quand on est nounou pour moi..  Un tremplin qui donne de l'élan pour la vie,  mais surtout  pas quelqu'un d'indispensable...  

Je donne juste mon avis aussi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
scoubidous
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1135

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 13:30

Sauf que ce n'est pas le sujet??? Et que j'aurai préféré que tu écrives quelque chose d'aussi personnel par MP. D'autant que tu ne connais pas les souhaits et le mode de vie des parents (qui sont ammenés à bosser à l'autre bout de la France). Combien d'enfants sont réellement élevés par les Grands parents ? Mais c'est la famille donc bon... Et bien ici je suis un membre de leur famille. Moi qui m'etais jurée de pas revenir ici...
Revenir en haut Aller en bas
LilouVG
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1804

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 13:59

Super intéressant ce que tu expliques, Scoubidous !! Ça m'a vraiment donné envie de fouiller de ce côté. Comme toi (même si je n'ai pas la même histoire), je suis quelqu'un de très (!) nerveuse, quand je m'énerve avec quelqu'un j'arrive à me maîtriser plus ou moins mais quand c'est un objet il atterrit souvent contre le mur... Donc j'ai beaucoup d'efforts à faire pour ne pas péter un câble.

Je ne suis pas assmat, je suis prof, donc c'est bien différent (mes plus jeunes ont 9 ans). J'ai mis deux ans à arriver à garder mon calme en classe. Et je suis bien meilleure prof maintenant que je ne cris plus. Je punis rarement mes élèves, quand j'étais moi-même élève plus on me punissait plus je continuais mes conneries (quand j'y réfléchis, maintenant c'est pareil : si je m'engueule avec mon mari pour quelque chose qui ne lui a pas plu, je vais le refaire, sinon je vais aller m'excuser) alors que si on me laissais réfléchir je comprenais ma faute.

Je pense que ça dépend vraiment des enfants et des parents. On est humains donc on ne pourra jamais appliquer une méthode à 100%, comme dit plus haut y'a des moments où on n'a pas le temps, pas la force, et on punit, ou à l'inverse des parents plus "stricts" qui vont laisser passer un truc une fois car pas d'énergie sur le moment. Comme tu le dis très bien, l'important c'est de savoir se remettre en question, c'est vrai pour tout et surtout dans les relations humaines, a fortiori avec ses enfants. Comme Amande, je ne doute pas un seul instant que tu continueras à appliquer la même méthode avec tes enfants (que je te souhaite d'avoir   ). Pour ma part, je vais essayer. Déjà, je suis arrivée à lutter contre le discours général qui me dit que mon bébé pleure parce qu'il veut tout contrôler. Pourtant, vu comme il pleure beaucoup et comme c'est fatiguant de répondre à ses demandes, ça aurait plus vite fait de le laisser pleurer dans son coin "pour lui apprendre". Mais là je m'éloigne du sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://vegetalegypte.wordpress.com
letti38
Marche tout seul


Nombre de messages : 487

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 14:29

J'ai une vision des choses proche de celle de Scoubidous, comme elle, mon histoire personnelle fait que je suis contre le principe de la punition et que j'ai remis pas mal de choses en question, beaucoup lu (les mêmes livres que ceux cités par Scoubidous) et travaillé sur moi même (je ne veux pas dire par là que ça n'est pas le cas de tout le monde, juste que j'ai dû faire un apprentissage différent que celui de l'exemple qu'on ma donné).


Ma fille n'a que 18 mois donc c'est sûr que ça  n'est pas un enfant de 3 ans mais je ne l'ai jamais punie (en tous cas au sens traditionnel du terme, car comme l'ont soulevé certaines, je pense que déjà on devrait définir ce qu'est une punition car tout peut en être une suivant où l'on place le curseur).

Pour moi ce qui est important c'est d'avoir à l'esprit qu'un enfant est un individu à part entière, sur lequel on n'a pas le pouvoir (pas plus que lui ne cherche à le prendre) et qu'on a juste le droit (et le devoir) d'accompagner au mieux dans l'apprentissage et les difficultés de la vie. 
Ca ne veut pas dire, qu'il n'y a pas de limite et que tout est autorisé loin de là mais ça veut dire que je ne fais pas à ma fille ce que je ne ferais pas à mon mari ou mes amis. 
Ca n'est pas parce que c'est un enfant qu'on doit asseoir son autorité en tous cas je ne le vois pas comme ça. 
Sa liberté s'arrête là où commence celle des autres comme tout être humain.
Elle a le droit d'exprimer sa colère et sa frustration (pour l'instant c'est très très rare mais j'attends terrible two^^) je ne le vis pas comme étant dirigé contre moi, simplement elle apprend qu'il y a des limites et ça la frustre, l'attriste, je l'écoute, au besoin je la console mais sans pour autant accéder à sa demande ou changer la règle que j'ai fixée. Je lui réexplique autant de fois que nécessaire pourquoi on ne doit pas faire telle ou telle chose ou au contraire faire telle ou telle chose.

Je m'attache à n'avoir que des règles qui me semblent indispensables (et non pas un caprice de ma part parce que j'ai décidé que ça serait comme ça et puis c'est tout, en gros pour chaque règle je me demande si je pourrais m'en passer ou l'adapter pour qu'elle soit moins désagréable pour elle et sinon pourquoi est ce qu'elle est nécessaire, pour elle, pour nous, pour les gens qui nous entourent et les animaux avec lesquels on vit...).

Par exemple je la lève plus tôt le matin ces derniers temps parce qu'elle a besoin de temps pour accepter de se changer et de s'habiller, donc je prends la marge nécessaire pour lui permettre de se cacher, de lire, de se préparer à partir chez la nounou sans que ça risque de m'énerver parce qu'on n'a plus le temps. Au final elle coopère mais elle a besoin de ce temps pour dire non, aller se cacher puis finalement accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Moineau
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2857

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 14:40

@Laeti992 a écrit:
Je comprends  la relation que tu peux avoir avec ces enfants,   puisque tu n'en as pas encore à toi,  et ce que je vais ajouter n'est pas  une critique négative,   mais quand l'enfant réclame à ce point son assistante  maternelle  tout  le we,   il y a  un problème... 
Et ce n'est pas lui rendre service de prendre cette place qui a l'air vitale pour lui.. 
A terme,   tu disparaitras de la vie de beaucoup d'enfants,   même si ça se passe à merveille !  Parce que c'est la vie,  parce que les gens démenagent etc.  Il y a un juste milieu,  sinon c'est l'abandon qui va rester en l'enfant à ce moment-là..   La nounou n'est  pas un parent,  
elle n'est pas de la famille..  Elle  peut aimer mais rester en retrait de sa vie quand meme... 
Il y a des liens très forts qui se tissent avec une nourrice, et qui peuvent durer trèèèèèèèèès longtemps. Il est tout à fait possible que les enfants qui "sortent de la vie" de scoubidous soient au final une minorité de ceux qu'elle aura gardés.
Mon mari avait été marqué à l'enterrement de la mère de sa meilleure amie de voir le nombre de jeunes gens présents, en pleurs... des trentenaires comme des plus jeunes, des fratries entières qu'elle avait eues successivement en garde, et pour qui elle était un membre de la famille. Je ne dis pas non plus que c'est le cas général, mais je ne vois pas pourquoi ce serait rare.
Revenir en haut Aller en bas
https://mesenfantsetchats.wordpress.com/
Amande36
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1543

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 14:42

Arf j'ai pleins de choses à faire aujourd'hui mais je réagis quand même!

Scoubidous, j'ai découvert ici même il y a quelques mois Faber&Mazlich, Gordon et Filliozat et d'autres encore, grâce à un post comme celui-là (qui était bien houleux également d'ailleurs   ), grâce à Titounou notamment. Je me souviens encore que cela avait été comme une "révélation" pour moi. Donc tes interventions ont tout à fait leur place ici, et peut-être même qu'elles vont permettre à d'autres déjà mamans ou futures mamans de découvrir la richesse des méthodes exposées par les auteurs que tu cites. Comme toi et Lilou, je ne suis pas patiente pour 2 sous et suis plutôt nerveuse, et si je ne m'étais pas plongée dans ces bouquins, je passerais très certainement mes journées à crier et à dire des choses que je ne pense pas et que je regretterais... Bien sûr, comme je l'ai déjà dit, rien n'est jamais simple, et parfois le naturel revient au galop    mais je ne me satisfais pas de ça et j'essaie toujours de comprendre ce qui s'est passé afin de ne pas reproduire ces situations qui ne me satisfont pas du tout. En fait, c'est aussi hyper enrichissant (et déstabilisant parfois) de se mettre "à la hauteur" des enfants (au sens propre comme figuré) pour les adultes qui s'occupent des enfants (parents ou non!!).
Après, chacun pioche dans ces "méthodes" ce qui convient à sa situation, il n'y a évidemment pas de réponse universelle, sinon ça se saurait   

Laeti, ta question initiale est très pertinente! Le mot punition résonne en moi comme un châtiment, mais ma définition n'est certainement pas celle de tout le monde! En tous cas lorsque je vous lis, je n'ai pas l'impression que vos punitions soient des punitions à mon sens.
Effectivement, pour moi, réparer n'est pas punir, au contraire, c'est rebondir sur l'erreur ou la maladresse pour apprendre! Fixer des règles n'est pas punir non plus, au contraire, c'est LA base de tout! Et dans les règles chez nous, il y a par exemple que la personne qui renverse un verre doit essuyer/ranger, que ce soit un adulte ou un enfant. Aujourd'hui, lorsque cela arrive (et dieu sait que ça arrive!!), on n'a rien le temps de dire, ma fille va directement chercher une éponge... Ne pas punir ne veut pas dire être permissif, tout comme punir ne veut pas dire être trop autoritaire. 

Lilou, tu vas encore avoir de la lecture    
Revenir en haut Aller en bas
Namaelle
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1825

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 15:45

ma formatrice faber et mazlich faisait la différence entre punition et sanction.
pour elle les punitions sont à banir, les sanctions par contre sont une bonne chose.

Pour essayer de résumer, parce que ça avait donné lieu à une après midi de discussions, la punition n'a pas de lien direct avec la transgression de la règle.
par exemple, pfff, je cherche un exemple percutant... L'enfant arrache un jouet des mains d'un autre, et se retrouve privé de dessert.
Quel lien entre le jouet et le dessert ? y'en a pas, d'où le fait qu'il s'agisse d'une punition.

la sanction pourrait être que l'enfant arrache un jouet des mains d'un autre, et doit rendre le jouet à l'enfant.
la définition même de la sanction irait pas mal dans le sens de ce que vous appelez ici "punition réparation".

le laxisme, lui, veux que l'enfant arrache le jouet des mains d'un autre et que l'adulte se mette à rigoler en disant "oh qu'il est coquin", ou qu'il ne fasse absolument rien.

Le soucis de ce genre de discussion, c'est que ça part vite en vrilles parce que les anti punitions sont confondus avec les laxistes (genre l'exemple de la bf de laeti992).
Or il ne s'agit absolument pas de faire preuve de laxisme, les règles existent,certaines sont fixes et strictes (on donne la main sur le parking parce que t'as 2 ans et que les voitures te voient pas et que c'est super dangereux), d'autres peuvent être transgressées parfois avec des explications (papi et mami sont là, pour une fois t'as le droit de faire sauter la sieste), et l'enfant les respecte d'autant mieux qu'elles sont dites et expliquées.

La différence réside dans la sanction qui suit la transgression des règles en question. Chez Faber et Mazlich, chez Gordon, on vit avec les conséquences de ses actes, de façon logique autant que faire se peut.
Si je grille volontairement un feu rouge, je m'attends à payer une amande, je suis au courant du système. Si ma fille me fait tourner en bourrique tout l'après midi, faut qu'elle s'attende à ce que je n'ai pas envie de lui faire plaisir avec une friandise, une activité ou une histoire le soir venu.
Revenir en haut Aller en bas
Essam
Marche tout seul


Nombre de messages : 365

MessageSujet: Re: les punitions   Mar 31 Déc 2013 - 17:50

J'ai découvert sur ce forum qu'il était possible de faire sans punition. Ma fille était encore tout bébé, j'étais déjà convaincue de l'intérêt d'une éducation sans violence physique, mais jamais je n'avais lu de témoignages de parents qui ne punissaient pas. ça m'a interpellé sans me convaincre, alors suite à la discussion je me suis documentée (j'ai lu j'ai tout essayé et parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent) et j'ai été convaincu. Même mon conjoint qui n'était pas chaud au départ est complètement convaincu.

Aujourd'hui ma fille n'a que 2 ans et demi, mais elle n'a jamais été au coin, et jamais punie à proprement parler. On n'applique uniquement les sanctions comme décrites par Namaelle (enfin le mot sanction ne me plait pas car on a une petite fille qui adore nettoyer, donc on est loin de la sanction quand on lui demande de réparer une bêtise  eh eh).
Par contre oui, nous sommes humains, fatigués ils nous arrivent de perdre patience, parfois de crier. Mais si cela arrive, on en parle, on s'excuse et on repart sur de bonnes bases.

Enfin tout ça pour dire qu'au départ ça me paraissait impossible, et qu'au final tout s'est mis en place très naturellement.

Et pour rassurer Scoubidous, avant d'être maman j'avais près de 10 ans d'expérience diverses auprès d'enfants, je prônais une éducation non violente (sans tape, sans fessée, sans cri) et on me disait tout le temps que je verrais bien mais que je reviendrais sans doute sur mes principes (car avec ses enfants, c'est bien plus compliqué, ce qui est vrai). Au final, je n'ai pas abandonné mes principes, je les ai renforcé encore plus. Comme quoi rien n'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
bambina
Marche tout seul


Nombre de messages : 303

MessageSujet: Re: les punitions   Mer 1 Jan 2014 - 9:47

Merci pour toutes vos réponses toutes plus intéressantes les unes que les autres, et qui pousse à la réflexion.
Je suis d'accord avec Caribou.

Personnellement, et ce n'est que mon avis bien évidemment, je pense qu'en ce qui concerne l'éducation, il faut distinguer les personnes qui gardent des enfants des autres, et les parents.
D'un côté il y a la performance au niveau professionnel (gestion d'une classe, maîtriser les conflits, les pleurs etc..) et l'éducation qui provient des parents, où l'affect est profondément impliqué, la culture, les valeurs éducatives que l'on veut transmettre etc...pour moi il y a le côté social et le côté familiale...même si la politesse par exemple doit être appliqué d'un côté comme de l'autre, je pense qu'à la maison l'enfant doit pouvoir parfois se décharger, et avoir confiance aux valeurs des parents pour lui.
Parmi ma famille proche, on a souvent appliqué l'éducation "moderne", où l'on parle avec l'enfant, on explique avant et après, contre les fessées, arriver à atteindre des objectifs sans heurt...une éducation qui a commencé dans les années 80 (je parle de ma famille) et bien ça donné des adultes d'apparence confiant qui n'entende jamais la critique, qui s'auto-détruit dés qu'une contrainte pointe le bout de son nez..
J'ai une cousine qui n'a jamais su mettre un projet à terme, qui n'arrive pas à faire des tâches simples quotidiennes, même les plus ingrates sans en faire tout un plat. Elle a toujours choisi les voies de la facilité, et n'hésite pas à "séduire" pour obtenir, ou "manipuler" pour arriver toujours à négocier et à ce qu'on cède à toute sa victimisation.
Ses parents ont divorcé, et combien de mère n'en peuvent plus et se décharge auprès d'une crêche ou d'une assistante maternel, car elle n'arrive plus à gérer les situations à force de parlementer avec leur enfant.

Je pense que le principale dans l'éducation c'est d'être convaincu, en bien ou en mal...car on peut se tromper aussi on est persuadé d'une chose et en fait c'était une mauvaise compréhension de la part de l'enfant, il vaut mieux le faire avec pleine conviction...rien de pire, de ce que j'ai vu, des parents qui punissent, hésitent et console directement par peur des conséquences de trop de rigueur...
Il existe de la violence dans certaine famille, certes,et je suis d'accord qu'il faut toujours éviter cela, et parler pour expliquer ce qui n'a pas été...mais toutes les familles rigoureuses que je connaisse, ont eu des enfants qui sont devenus des adultes responsables, respectueux des parents, de l'autorité.

Perso, les punitions qui ont super bien fonctionées, ont été le coin, avec une chaise   bien sûr. Il m'est déjà arrivé de donner une petite fessée, mais j'ai toujours prévenu avant et expliqué et ré-expliqué après...en disant que je ne voulais pas en arriver là...mais maintenant elle a 3 ans, et j'ai remarqué que le non n'est pas assimilé comme une réponse à accepter et à se soumettre sans négociation....elle veut toujours négocier, et gagner du terrain...
Mes enfants ne sont pas gardé par les parents, car ils seraient très laxiste et ça deviendrait l'endroit où tout est permis...
mais au quotidien, la pratique n'est pas aussi simple que dans les livres.

Ma fille pense qu'elle est grande, et qu'elle peut tout négocier, même au travers la gentillesse pour obtenir ce qu'elle veut...on a décidé avec le papa de faire le point, comme si on passait un cap, entre 0-3 et 3 et plus...car je pense que l'éducation d'un enfant n'est pas la même que celle d'un ado, c'est pourquoi trop discuter, est à mon avis, une erreur à cet âge là.
Je suis partisane d'être plus rigoureuse enfant, et d'approfondir la communication pour désamorcer à l'ado.

Personne n'a envie d'avoir le mauvais rôle...mais je pense qu'il est nécessaire quand on a des valeurs à contre -courant de la société permissive d'aujourd'hui.
Pas besoin de définir toujours tout, une punition c'est une punition, on sanctionne car les limites ont été atteintes, point.

Mon mari expérimente une nouvelle technique, l'indifférence quand elle négocie et crie , ou hurle parce qu'elle n'est pas d'acccord...est-ce que vous avez déjà essayé?
Revenir en haut Aller en bas
letti38
Marche tout seul


Nombre de messages : 487

MessageSujet: Re: les punitions   Mer 1 Jan 2014 - 10:39

Pour moi il ne faut pas confondre les limites et les moyens de les faire respecter. Je suis contre la punition telle que définie plus haut parce qu'elle n'a pas de valeur éducative en tant que telle puisque sans rapport direct avec la transgression. Par exemple, je ne mets pas ma fille au coin parce qu'elle n'a pas ramassé ses jouets par contre je refuse de passer à une autre activité tant que ça n'est pas fait et j'explique pourquoi il est nécessaire de ranger. Je veille aussi à n'imposer que des choses qu'elle est capable d'integrer à son age afin de ne pas me mettre en échec. 
De meme je limite autant que possible le nombre d'interdits pour lui permetre de les intégrer au fur et à mesure et de conserver leur force (l'autorité ne s'use que si l'on s'en sert).
Si on n'instaure pas une relation de confiance et de discussion avec ses enfants avant ça me parait compliqué d'instaurer un espace de dialogue à l'adolescence.
Là où je suis entièrement d'accord avec toi c'est qu'il est avant tout fondamental d'être à l'aise avec la méthode d'éducation qu'on applique et d'être cohérent chacun doit trouver ce qui fonctionne pour lui et ses enfants tant que ça reste respectueux de l'enfant bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
louyz
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 155

MessageSujet: Re: les punitions   Mer 1 Jan 2014 - 12:43

Je remercie ce forum d'exister car il me permet de me remettre en question sur différents sujets et d'affiner mon rôle de jeune maman. Et voilà encore un sujet auquel je n'avais pas encore trop penser car ma fille est petite mais il va venir le temps ou elle va nous tester... Donc il va encore y avoir de la lecture dans l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les punitions   Aujourd'hui à 15:37

Revenir en haut Aller en bas
 
les punitions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos
» Les catastrophes naturelles aujourd'hui : des punitions divines ?
» Les punitions au cours de siècles
» l'éducation de son enfant sans frustration
» Bébé 12mois peut il comprendre la "punition"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: La vie des "grands"-
Sauter vers: