Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allaitement et anticorps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale
avatar

Nombre de messages : 5940

MessageSujet: Allaitement et anticorps   Ven 24 Fév 2006 - 6:16

@Kumonosu a écrit:
@choupie a écrit:
Donc si je comprend bien les explications de Minouchka comme j'ai eu la coqueluche je filerai mes anticorps à mes enfants en allaitant? en tout cas le temps de l'allaitement, mais combien de temps après?? bon j'en demande beaucoup là...

Mais ça marche toujours? Parce que je sais qu'un bébé allaité peut contracter la varicelle, même si sa mère l'a eue.

J'ai continué mes recherches mais je n'ai pas trouvé grand chose...

Concernant la protection de l'allaitement grâce aux anticorps que cela fournit aux bébés, c'est bien-sûr avéré...

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/enfants_ado/nu_613_allait_avantages_02.htm a écrit:
Des enfants plus résistants

Depuis longtemps, on sait que les enfants nourris au sein sont plus résistants aux infections (gastro-entérites, otites, etc.) que les autres. Plusieurs dispositifs immunologiques et non immunologiques s'opposent à la prolifération microbienne dans le lait maternel. Les immunoglobulines sont des protéines douées d'une activité anti-infectieuse : on a identifié dans le lait de femme un grand nombre d'anticorps spécifiques (immunoglobulines sécrétoires de type IgA, IgG et IgM) palliant leur absence transitoire au niveau des cellules intestinales du nouveau-né et du nourrisson. Ces anticorps sont dirigés contre les staphylocoques, les streptocoques, les pneumocoques, etc. Ils sont en rapport évidemment avec les infections contre lesquelles la mère a été vaccinée (polio, tétanos...) ou s'est spontanément immunisée. Leur action est purement locale au niveau de l'intestin. Des cellules immunitaires intactes (lymphocytes B et T, macrophages, leucocytes) se trouvent dans le lait ainsi que des facteurs stimulants de l'immunité (nucléotides). Des facteurs non immunologiques sont également présents : lactoferrine, lactoperoxydase, lysozyme, facteurs antiviraux, enzymes (lipases), analogues de récepteurs piégeant les bactéries pathogènes, facteurs de croissance (EGF) etc. La lactoferrine inhibe la croissance de plusieurs micro-organismes, exerce une action bactéricide sur certains germes et fixe le fer indispensable à la croissance bactérienne.

et
http://www.unicef.org/french/media/media_13140.html a écrit:
Le lait maternel, constituant une nourriture exclusive, est idéal pour les enfants durant leurs six premiers mois. Il contient en effet tous les nutriments, anticorps, hormones, facteurs immunitaires et antioxydants nécessaires à l'enfant pour son développement. Il le protége de la diarrhée et des graves infections respiratoires et stimule son système immunitaire.

L'allaitement protège contre les maladies que la mère a eu ou celles pour lesquelles elle a eu un vaccin récent. Pour les autres, c'est la stimulation du système immunitaire créé par l'allaitement qui va faire que l'enfant va être plus fort et va moins être sensible aux maladies.
Mais l'allaitement ne protège pas à 100% et c'est d'ailleurs un des gros arguments des anti-allaitement : "le bébé de ma voisine est allaité et pourtant il a une gastro donc l'allaitement ne sert à rien !"

Si certains bébés allaités peuvent attraper la varicelle même si leur mère l'a eue, c'est que l'allaitement est une protection supplémentaire et non totale...

http://www.servicevie.com/02Sante/Cle_des_maux/V/maux97.html a écrit:
Avant 6 mois, l'enfant a peu de risques d'être touché par la varicelle, car les anticorps transmis par la mère à la naissance le protègent des agents extérieurs. L'allaitement maternel prolonge cette protection et offre à l'enfant des anticorps supplémentaires.

Par ailleurs, le virus de la varicelle est bien différent de celui de la rougeole. Le virus de la rougeole provoque par exemple une immunodépression et les bébés allaités ne risquent pas cette immunodépression justement...
Pour la coqueluche, c'est une maladie respiratoire et l'allaitement est particulièrement efficace contre les maladies respiratoires... Mais bon, c'est là où je n'ai pas trouvé grand chose, je n'ai pas vraiment de sources qui expliqueraient la différence entre ces différents virus et le pourcentage de protection qu'offre l'allaitement maternel contre chacun d'entre eux...
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
 
Allaitement et anticorps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allaitement, fatigue, déprime, manque de sommeil
» Homéopathie en cas de troubles de l'allaitement
» Allaitement et compléments
» allaitement: quelles sensations physiques?
» Contraception pendant l'allaitement... et après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: L'allaitement-
Sauter vers: