Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Problème de zizi : le phimosis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale


Nombre de messages : 5939

MessageSujet: Problème de zizi : le phimosis   Mar 22 Jan 2008 - 16:16

Le phimosis, c'est quand le prépuce (la petite peau qui recouvre le gland) est trop serré et que le zizi ne peut pas être "décalotté" sans douleur.

Chez les moins de 2 ans, le phimosis est quasiment normal puisqu'à la naissance, le prépuce est solidaire du gland. Par la suite, le prépuce ne peut être rétracté, sans ressenti douloureux, chez 80% des nourrissons de 6 mois, chez 50% des 1 an et chez 20% des 2 ans.

Si le phimosis persiste, il en existe plusieurs formes, plus ou moins sévères et donc qui ne se traitent pas de la même manière.

Une explication en image... (éloignez les enfants si vous êtes super pudiques ) :



Si vous pouvez décalotter sans aucune résistance et sans douleur votre petit garçon jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'à derrière la couronne du gland (la partie la plus large du gland), c'est parfait mais il ne faut pas oublier que le prépuce grandit tout au long de la croissance et que l'enfant peut "acquérir" un phimosis. Pour éviter cela, il faut simplement laver le pénis tous les jours en le décalottant pour que le prépuce garde sa souplesse (le mieux est que l'enfant le fasse lui-même dès qu'il le peut).

Si vous ne pouvez pas décalotter votre petit garçon jusqu'au bout, il faut aussi le laver quotidiennement sans jamais forcer. Il faut ouvrir le prépuce comme pour les petits garçons qui n'ont pas de phimosis mais arrêter à la moindre résistance. Cette résistance peut se produire au pire, dès le départ, sans aucune ouverture possible (comme le dessin A) et au mieux, au niveau de la partie la plus large du gland (comme le dessin D). Il est très important de ne jamais forcer car si le prépuce passe derrière la couronne du gland et y reste bloqué, c'est une complication très grave du phimosis qui nécessite le plus souvent une opération chirurgicale en urgence... Ca s'appelle le paraphimosis.

En plus, forcer n'a aucune utilité à part faire souffrir votre bébé voire le traumatiser car, comme on l'a vu plus haut, dans la majorité des cas, le phimosis va se résorber tout seul avant 2 ans.

Si le phimosis persiste, vous pouvez profiter de la consultation des 2 ans pour en parler à votre médecin ou pédiatre mais en général, sauf infections à répétition, on n'intervient jamais avant l'acquisition de la propreté (le prépuce protège le gland des matières fécales) et pas avant 3-4 ans pour les formes sévères, voire 12-13 ans pour les moins sévères.
En tout cas, méfiez-vous de vos médecins de la vieille école : mon médecin de famille a quand même réussi a décalotter mon fils de 9 mois alors qu'il présente la forme la plus sévère, sous prétexte "qu'il faut tirer là-dessus pour que ça se fasse !" Mon fils n'a plus voulu voir un médecin pendant 1 an et demi, même si je ne suis jamais retournée chez lui !

Pour les formes les moins sévères, il est en général proposé une crème à la cortisone à appliquer quotidiennement qui va permettre d'ouvrir le prépuce. Si le pénis peut être entièrement décalotté, attention, ce n'est pas gagné pour autant car il faut toujours entretenir la souplesse du prépuce par une toilette quotidienne.

Pour les formes les plus sévères, il faut malheureusement avoir recours à la chirurgie. Et là, on se retrouve devant un choix très difficile :
la circoncision ou la plastie dorsale du prépuce.

Tout le monde a forcément entendu parlé de la circoncision puisqu'elle a une connotation religieuse : c'est le retrait pur et simple de l'ensemble du prépuce (ensuite, le gland sera toujours à nu).
Elle a deux avantages :
- il n'y a aucun risque de récidive
- un pénis circoncis est plus hygiénique car aucune impureté ne peut se glisser (et macérer !) entre le prépuce et le gland.
Elle a aussi des inconvénients :
- sa connotation religieuse qui peut être source de complexe (ça peut être gênant quand la même question revient à chaque petite amie : "tu es juif ou musulman ?")
- elle prive le pénis de toutes les fonctions du prépuce (le prépuce protège le gland, principale zone érogène, des frottements externes et du dessèchement ; le prépuce possède un réseau de terminaisons nerveuses spécialisées dans la sensation du toucher -et donc du plaisir- ; lorsque se produit une érection, le prépuce déplié fournit une réserve de peau qui compense l’allongement du sexe masculin tout en lui permettant de conserver un manchon mobile qui facilite les mouvements de va-et-vient liés à l’activité sexuelle -ce qui limite les frottements et l’abrasion-).

La plastie préputiale est une petite découpe en forme de V sur le dessus du pénis (car en dessous, il y a le frein qu'il ne faut pas couper puisqu'il retient le prépuce). Elle a l'avantage de laisser le prépuce en place et donc de ne pas risquer une perte de sensibilité sexuelle mais elle a aussi des inconvénients :
- ça n'est pas super esthétique donc ça peut aussi être source de complexe (mais en général, les filles s'en fichent)
- il peut y avoir récidive, notamment à l'adolescence quand les parents ne peuvent plus contrôler la bonne hygiène de leur garçon...


Dernière édition par Minouchka le Jeu 24 Sep 2009 - 9:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale


Nombre de messages : 5939

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mar 22 Jan 2008 - 16:33

On connaissait le phimosis avant la naissance de notre fils puisqu'il peut être congénital et c'est le cas dans la famille de mon mari. Pour notre petit bonhomme, son père, son grand-père, son oncle et son cousin ont eu à subir une intervention chirurgicale. Pour autant, on vient seulement de prendre notre décision : ça sera la plastie. On pense le faire opérer ici au Japon, en avril ou en mai, il aura alors 3 ans et demi. On a déjà rencontré l'urologue qui a diagnostiqué un phimosis sévère (remarquez, on avait deviné tout seuls car quand il fait pipi, son zizi se remplit d'urine puis ça se vide par un petit trou invisible à l'oeil nu...). C'est toujours un peu stressant ce genre d'opération intime car on a toujours peur que ça laisse des séquelles psychologiques (la douleur sera apparemment insupportable les 2 premiers jours et assez terrible pendant au moins une semaine...)
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
dady
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2666

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mar 22 Jan 2008 - 22:14

on en a entendu parlé ces jours ci et il était dit de ne pas s' inquiéter plus que ça jusqu' aux 6 ans de l' enfant, (après c' est suivant les cas peut etre), et qu' il existe de crèmes pour aider apparement.
C 'est aussi un cas que l' on connait puisque dans ma famille la plupart des garçons sont aussi touchés, Paul n' avait pas de soucis avant on avait vérifié sans forcer et ça semblait aller, mais depuis qqu temps, ça semble êytre beaucoup moins "élastique" ça va être a surveiller....
Revenir en haut Aller en bas
tylia
Marche tout seul


Nombre de messages : 449

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 8:11

nous avons également consulté et le chirurgien nous a conseillé d'attendre entre 6 et 8 ans.

dans le cas de mon fils il aurait un phimosis de forme C.
par contre je me pose une question par rapport à la pudeur de l'enfant:
à 3 ans un enfant se laisse encore un peu regarder par ses parents, mais à 6 ans le petit garçon devient pudique et je pense que les séquelles psychologiques seront plus importantes.

une amie m'a conseillée de faire faire l'intervention par un rabin, dans son cabinet et sous anesthésie locale.
ça coute 250 euros.

actuellement dans mon département la sécurité sociale ne prend plus en charge ces opérations suite à des abus pour des raisons religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
amélia
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 235

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 13:21

mon fils a été opérer à son entréé en maternelle il avait 3 ans l'opération a été plus nécéssaire pour son état d'esprit l'intimité des petits garçons en maternelle n'est pas vraiment respectée ils font tous pipi les uns à côté des autres et il a tout de suite remarqué que son zizi n'était pas comme celui de ses petits copains , nous en avons discuté avec le médecin et le chirurgien et c'est lui qui malgré son jeune age a demandé à être opérer, je ne sais pas si il a subi des moqueries de la part de ses petits copains mais ça l'a marqué et encore aujourd'hui à presque 9 ans il ne veut pas se déshabiller en sport ou à la piscine devant ses copains de classe devant nous il y a aucun problème mais il est hyper pudique avec les autres (tatas, grands parents);L'pération quand a elle s'est super bien passée il n'a pas trop souffert des suites je pense que c'est mieux de le faire jeune il en garde moins de mauvais souvenirs que vers l'age de huit ou neuf ans un petit garçon que je connais s'est fait opérer a cet age et il a beaucoup souffert.
Revenir en haut Aller en bas
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale


Nombre de messages : 5939

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 14:16

@tylia a écrit:

actuellement dans mon département la sécurité sociale ne prend plus en charge ces opérations suite à des abus pour des raisons religieuses.

Ca me paraît bizarre puisque cette opération (circoncision ou plastie) est absolument nécessaire surtout en cas d'infections urinaires à répétition ou d'infections du gland appelées balanite.
Mais ce que je ne comprends pas, c'est que la plastie n'a absolument rien de religieux puisque le prépuce reste en place, on agrandit simplement l'anneau préputial...

@tylia a écrit:

une amie m'a conseillée de faire faire l'intervention par un rabin, dans son cabinet et sous anesthésie locale.
ça coute 250 euros.

Je trouve ça un peu "hard" car rien que la piqûre d'anesthésie est super douloureuse à cet endroit donc il va falloir le ligoter... En plus, le prépuce est très innervé donc ça saigne vraiment beaucoup, ça peut être hyper impressionnant !
Et puis, c'est un peu de la main à la main, donc que se passe-t-il en cas de complications ?

Si ton fils a un phimosis comme le dessin C, je te conseillerais plutôt de tenter la crème à la cortisone avant d'envisager une quelconque opération, surtout sur un coin de table avec des ustensiles à peine stérilisés...


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale


Nombre de messages : 5939

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 14:29

@dady a écrit:
on en a entendu parlé ces jours ci et il était dit de ne pas s' inquiéter plus que ça jusqu' aux 6 ans de l' enfant, (après c' est suivant les cas peut etre), et qu' il existe de crèmes pour aider apparement.

Oui, c'est vraiment selon les cas puisque pour le phimosis comme le dessin D, on peut même attendre 12-13 ans et souvent, la crème à la cortisone suffit.
Mon fils a un phimosis comme le dessin A et on a de la chance car ça n'est jamais arrivé mais il entraîne des complications comme les infections urinaires et les balanites (infections entre le prépuce et le gland). C'est pour ça qu'une opération à l'âge de 3-4 ans est plutôt recommandée et la crème ne servirait à rien vu que le prépuce est complètement fermé (sauf un trou invisible à l'oeil nu qui laisse passer le pipi retenu sous pression entre le prépuce et le gland).

D'ailleurs, on n'a jamais pu mettre de réducteur sur les toilettes puisque le pipi coule systématiquement entre le réducteur et la lunette des WC. En plus, même assis sur les toilettes, mon fils doit tenir son zizi vers l'arrière sinon, le jet peut partir entre ses jambes et arroser le mur en face... sans compter qu'en extérieur, c'est un enfer car on ne sait jamais par où ça peut partir (une fois c'est même passé au dessus de l'épaule de mon mari qui se tenait penché derrière mon fils pour l'aider !!!)


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
tylia
Marche tout seul


Nombre de messages : 449

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 14:54

Minouchka, tes propos me rassure car quand je raconte que mon fils fait pipi par dessus la cuvette des toilettes on ne me crois pas et les gens ont tendance à se moquer.
pour la crème j'en parlerai avec mon pédiatre.

donc si je comprends bien pour obtenir une intervention il faut tomber sur un médecin compréhensif, et du coup en passant par l'hopital une autre amie m'a dit qu'elle avait payé 600 euros.

au passage si quelqu'un a les coordonnées d'un chirurgien sur marseille je suis preneuse.
Revenir en haut Aller en bas
choupie
Administratrice & Brebis indisciplinée


Nombre de messages : 31026

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 17:28

Je suis très étonnée que cette opération ne soit pas remboursée par la sécurité sociale vers chez toi Tylia, d'autant plus que les prestations sont nationales il me semble...

Par contre je pense qu'il te faut une ordonnance de ton médecin et ensuite pas de soucis pour la prise en charge à l'hôpital.

Mon neveu avait aussi un phimosis, je ne saurai dire exactement lequel, il a été opéré (à l'hôpital) cet hiver, à un peu moins de 3 ans et demi.

Ce qui est dit par rapport à la douleur plus haut, à également été dit à ma soeur et si mes souvenirs sont bons e bout de chou a eu vraiment mal.
Donc le faire faire par un rabbin ça me semble d'autant plus qu'il faut une certaine surveillance après l'opération non??

_________________
Choupie, Maman d'un grand Piou de 8 ans, d'un petit Piou de 5 ans et d'un mini-Piou de 18 mois.

Dernier article sur le webzine: récap' et comparatif des lits de voyage ultra compacts
Dernier article sur mon blog:clic c'est dans la boite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebestendances.com
amélia
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 235

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 17:33

Mon fils aussi avait un phymosis de type A et le médecin nous avait dit que de toute façon il devait etre opérer, le chirurgien nous a dit que cela pouvait attendre entre l'age de 8 à 12 ans mais il accepter une opération a 3 ans sans aucun probleme et mon fils a été opérer sous anesthesie générale et son opération a été prise en charge à 100 %
Revenir en haut Aller en bas
tylia
Marche tout seul


Nombre de messages : 449

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 23 Jan 2008 - 18:24

c'est mon pédiatre qui m'a donné ces renseignements en me précisant que c'est départemental.
Revenir en haut Aller en bas
Pickpuss
Ex-administratrice & Sceptique convaincue


Nombre de messages : 5366

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 24 Jan 2008 - 9:28

Déjà merci pour cet article Minouchka car j'y vois un peu plus clair.
Emeric aussi présente un phymosis assez repérable (entre A et B), zhom m'a dit récemment qu'il s'était fait opérer à 4 ans (opération de type plastie), donc je pense qu'on y coupera pas pour Emeric également. Pour l'instant, le pédiatre n'a fait aucune remarque, il a essayé de le décaloter doucement, mais sans aller plus loin que le blocage.
Pour ce qui est du pipi, j'ai aussi remarqué qu'il s'accumulait au niveau du prépuce avant de sortir, mais je pensais que c'était normal . Quelques petites infections à signaler, mais rien de bien méchant.
Revenir en haut Aller en bas
http://man-em.blogspot.com
Mashimaro
Marche à 4 pattes


Nombre de messages : 91

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 24 Jan 2008 - 13:21

Pour ma part, je pense que le plus jeune est le mieux dans les cas sévères ou très prononcés.
J'y vois plusieurs raisons :
- vers 3-4 ans, on calcule moins le rapport à "la chose", du moins le zizi est un zizi pas encore un "pénis", c'est moins important que plus agé, il me semble, donc certainement moins lourd psychologiquement, à condition de bien préparer le terrain : l'idéal est d'avoir un papa ayant connu le même problème, et c'est souvent le cas !

- on évite de laisser traîner et prendre le risque d'une infection car plus on attend et plus on laisse du temps aux bactéries pour s'y installer.

- pour son confort et son bien-être, le plus tôt sera le mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kumonosu
Administratrice


Nombre de messages : 25618

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 24 Jan 2008 - 13:43

Je n'ai jamais decalotté les petits, je leur laisse faire.

Citation :
La nécessité du décalottage des nourrissons et des petits garçons, lors de la toilette ou de l’examen médical, est une idée très répandue chez les puéricultrices, les généralistes et même les pédiatres. Pourtant peu de prescriptions sont aussi discutables et peu d’idées reçues sont aussi réfractaires à l’évaluation critique, alors que cette pratique est inutile et nocive.

Les conseils de puériculture donnés avant la sortie de la maternité ou lors des consultations ultérieures insistent sur la nécessité de décalotter régulièrement le nourrisson à l’occasion de la toilette. Il est fréquent aussi que le médecin se soucie d’effectuer lui-même ce décalottage pour « vérifier l’absence de phimosis ou libérer des adhérences. »

Le décalottage régulier du gland serait censé:

1) prévenir la formation du phimosis:

2) permettre la toilette, l’hygiène du gland et, pour les plus savants, le nettoyer du smegma et prévenir ainsi les infections (le smegma est le produit sécrété par les glandes exocrines situées dans l’endothélium préputial à son insertion autour du gland ; ce produit est lubrifiant et permet le coulissage parfait du prépuce sur le gland). Cette conception ancienne est restée tout à fait intacte dans la pratique quotidienne et dans certains écrits ; or les études rigoureuses faites sur le sujet invalident définitivement cette argumentation.

Le prépuce commence son développement quand l’embryon a huit semaines et recouvre le gland à seize semaines. Le feuillet interne du prépuce et la surface du gland sont recouverts par un épithélium commun qui les unit. Un processus de desquamation et de kératinisation sépare progressivement ces deux surfaces. Ce processus se poursuit après la naissance et peut durer jusqu’à la puberté (Deibert, 1933, Gairdner, 1949).

Gland et prépuce physiologiquement unis

On conçoit que le terme « adhérences » soit inapproprié et fallacieux. Emprunté à la pathologie ce terme implique que le gland et le prépuce sont des structures d’abord séparées qui se trouveraient de nouveau réunies par un processus pathologique, sur lequel il faut agir.

Dans son étude, Le destin du prépuce, Gairdner (1949) a montré que la non-rétractilité du prépuce chez l’enfant de moins de trois ans est due au non-clivage du gland et du prépuce, et non à l’étroitesse du prépuce. Sur une série de 100 nouveau-nés, il a constaté chez seulement 4 % d’entre eux un prépuce entièrement rétractable. Chez 54 %, seul le méat pouvait être découvert et chez 42 % l’extrémité du gland ne pouvait être découverte. A 6 mois, 1 an, 2 ans et 3 ans, la proportion de prépuces non rétractables est successivement de 80 %, 50 %, 20 % et 10 %. Sur une série de 200 garçons de 5 à 13 ans, 20 % ont un prépuce non rétractable entièrement.

Le médecin scolaire danois J. Oster (1968) a fait une remarquable étude, Le destin ultérieur du prépuce, pour déterminer quand précisément survient la séparation complète du prépuce et du gland, ainsi que la production de smegma et pour déterminer la fréquence du phimosis dans une population où le prépuce n’a fait l’objet d’aucune manipulation par les parents ou les médecins (la tradition du décalottage ou de la circoncision n’a jamais existé au Danemark).

L’étude a porté sur une cohorte de 1 968 garçons âgés de 6 à 17 ans suivis annuellement pendant huit ans et une étude transversale de contrôle sur 1 086 garçons

Le phimosis (prépuce dont l’étroitesse empêche la rétraction) a été retrouvé chez 4 % de ces sujets, avec une incidence décroissante avec l’âge: 8 % chez les 6 à 7 ans, 1% chez les 16 à 17 ans. Le prépuce serré (rétractable avec quelque difficulté) était présent dans 2 % des cas. Dans les 9 200 observations, sans phimosis, où l’espace préputial a pu être examiné, le smegma était présent chez 5 % (1 % chez les 6 à 7 ans, 8 % chez les 16 à 17 ans) : la production de smegma augmente à 12 ou 13 ans. Le non-clivage partiel du prépuce était présent chez 63 % des 6 à 7 ans et 3 % des 16 à 17 ans. D’ailleurs, un signe pris en compte en endocrinologie pour la cotation de l’avancement de la puberté est précisément le raccourcissement relatif du prépuce.

Le phimosis : spontanément très rare

Ces études montrent que le phimosis est très rare quand le développement du prépuce est respecté. Le développement physiologique, c’est-à-dire le clivage progressif des feuillets interne du prépuce et externe du gland, l’imprégnation hormonale à partir de la septième année, le forçage doux et progressif par le gland lors des érections suffisant : la proportion de prépuces rétractables passe de 4 % à la naissance à 96 % à la puberté, 99 % de 16 à 17 ans. Le décalottage comme prévention du phimosis ne serait censé prévenir finalement qu’une pathologie spontanément bien rare.

En revanche, la majorité des phimosis constatés (en dehors du Danemark) sont en règle acquis après des manœuvres forcées de décalottage chez le nouveau-né et le nourrisson (Boureau, 1982).

En effet, chaque dilatation forcée entraîne une déchirure de l’anneau préputial avec formation progressive d’un anneau cicatriciel fibreux peu ou pas extensible.

De plus, le décalottage en force d’un phimosis peut se compliquer assez fréquemment de paraphimosis : l’orifice préputial étroit et scléreux enjambe le gland et s’incarcère dans le sillon balanique. Si l’on diffère un recalottage qui s’avère toujours dans ces cas extrêmement difficile à obtenir, l’œdème envahit le gland et la réduction du paraphimosis devient difficile au point de nécessiter la section chirurgicale de l’anneau.

En pratique, le phimosis ne doit pas être diagnostiqué avec une tentative de décalottage mais à l’examen de la miction : le sac préputial est alors ballonné et le jet est fin et puissant. Notons qu’un phimosis ne peut en aucun cas constituer un obstacle à l’écoulement de l’urine capable de provoquer une dilatation des voies urinaires ou une hydronéphrose comme cela a pu être dit.

Que faire quand on constate un phimosis ? Celui-ci n’occasionne aucune gêne avant la puberté. En effet, quelle que soit la perméabilité du prépuce, le gland n’est pas découvert lors des érections avant la puberté. L’âge de 12 à 13 ans, est celui qui convient le mieux pour pratiquer la circoncision : l’enfant comprend et accepte l’intervention, ressentie alors comme bénéfique. Avant cet âge, l’intervention est toujours vécue comme un préjudice, et sur un mode violent qui peut laisser des traces sérieuses.

L’hygiène du gland : la nature s’en charge

La longueur de l’urètre masculin exclut radicalement la possibilité d’infections urinaires ascendantes. Quant à l’hygiène du gland et du prépuce, il n’est pas nécessaire de s’en occuper : les urines émises avec force heurtent l’orifice préputial et viennent en tourbillon s’infiltrer à la périphérie du gland. Elles participent au balayage des cellules mortes et assurent une certaine asepsie. On observe parfois, bosselant la surface du prépuce des dépôts qui paraissent fixés aux plans profonds : si l’on découvre le gland, on constate des paquets compacts d’une matière dense, blanchâtre et friable : ce ne sont que des amas de cellules mortes qui se délitent d’elles-mêmes progressivement.

La technique actuelle de recueil de l’urine pour l’ECBU ne comporte plus le nettoyage au Dakin du gland décalotté et de la face interne du prépuce comme cela se faisait dans les années soixante, où l’on ne disposait pas de la numération des éléments figurés. L’espace préputial n’est plus considéré infecté a priori. Des infections préputiales existent et pendant, peu fréquentes, pas plus chez les enfants prépuce serré que chez les enfants à prépuce ouvert. Les thérapeutiques antiseptiques locales ou antibiotiques générales si nécessaire son alors efficaces. Il apparaît donc qu’un souci de prévention des infections peut difficilement justifier la pratique du décalottage. Enfin, nous avons vu que le smegma parait surtout à la puberté : une toilette simple est a conseillée à l’enfant, qu’il fait lui-même. Mais ce n’est plus le contexte d’une mère s’occupant de son petit garçon.

Le décalottage systématique : souvent angoissant

La manœuvre du décalottage est délicate, difficile à réaliser et douloureuse. Elle est mal vécue par l’enfant et par la mère. La mère est bien souvent angoissée, mal à l’aise, a peur de faire mal ou de mal faire. On peut se demander s’il n’y a pas quelque chose de pervers, voire incestueux, dans cette pratique que l’on impose aux mères. Les pères rejettent en général ces prescriptions d’un haussement d’épaules. Quant à l’enfant, on peut se demander aussi si ce traumatisme répété, sans raison d’être, ne ressurgira pas tôt ou tard lors de la vie sexuelle comme dans l’éjaculation précoce (même si d’autres origines peuvent être en jeu) qui est liée à une angoisse inconsciente de perdre ou d’endommager le pénis.

Pourquoi cet activisme iatrogène ?

La solution à ce problème est pourtant simple : il suffit de respecter la physiologie. Pourquoi alors cet activisme aux conséquences iatrogènes ? Le désir de circoncision pour des raisons rituelles sort du cadre de cette discussion et du champ médical : le médecin n’a pas à intervenir ici. Pourquoi cette prescription du décalottage est-elle si enracinée, si dogmatique ? Quelques lignes de réflexion peuvent être proposées. Il s’agit de l’organe sexuel et chacun peut constater par expérience personnelle qu’il ne laisse personne indifférent. De plus, cette partie d’organe garde un certain mystère : personne ne sait à quoi sert le prépuce. La confrontation des populations pratiquant la circoncision et celles ne la pratiquant pas a pu focaliser l’agressivité sur ce bout d’organe et provoquer cet excès de précautions. Quoi qu’il en soit, la problématique se perpétue au travers des enfants qui en pâtissent. On peut aussi, pour apporter une note humoristique, s’interroger sur les conséquences du fait que le seul roi français qui ait été porteur d’un phimosis, Louis XVI, ait été décapité.

En conclusion, sur une verge d’enfant, il ne faut rien faire, rien. Quel que soit l’âge.

Propos recueillis par le Dr Daniel DELANOË



Bibliographie

— Boureau M.—Le phimosis. in Perelman. Pédiatrie pratique 1982, tome 3, p. 3022.

— Deibert G.A.—The separation of the prepuce in the human penis. Anat. Rec. 1933, 57, 387.

— Gairdner D.—The fate of the foreskin. A study of circumcision. Brit Med. J., 1949, 2,1433.

— Naouri A —Touche pas à ma petite calotte ! L’enfant d’abord, 1985, no 97, p. 48-51.

— Oster J.—Further fate of the foreskin. Arch. Dis. Child. April 1986, 43, 200.

Le Dr A. Naouri est également l’auteur de L’enfant porté (Seuil, 1982), et Une place pour le père (Seuil, 1985).


A lire aussi:
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=697
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Galope comme un grand


Nombre de messages : 1421

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 24 Jan 2008 - 21:58

Tout pareil chez moi, je ne décalotte jamais, en tout cas pas complètement (je dégage parfois juste le méat urinaire pour passer un petit coup de douche dessus).
Mais mon ancien médecin l'avait fait sans me demander mon avis, vite fait bien fait , et je n'ai même pas osé protester !!! Bon, du coup je sais qu'il n'y a pas de phimosis sévère, mais ça m'avait sévèrement énervée ! Je crois même que j'en avais parlé ici...

Chez les tout petits le gland est encore vraiment une muqueuse, on le voit bien c'est rose foncé ! Donc mettre ça à l'air n'a aucun sens quand tout va bien par ailleurs (pas de problème d'infection récidivante ou d'écoulement de l'urine).
Enfin tout est dit dans l'article cité par Kumonosu ;)
Revenir en haut Aller en bas
Doudou
Galope comme un grand


Nombre de messages : 614

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Ven 25 Jan 2008 - 12:25

Je n'y touche pas non plus, j'avais lu l'article de M. Winckler.
Revenir en haut Aller en bas
Pickpuss
Ex-administratrice & Sceptique convaincue


Nombre de messages : 5366

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Ven 25 Jan 2008 - 13:27

Pour ma part, je n'y touchais que lorsqu'il y avait quelques rougeurs (sans être réellement à l'aise avec ça), mais après avoir lu cet article, je vais juste me contenter de bien nettoyer l'extérieur et laisser la nature faire les choses.

De toute manière, cela n'a jamais empêché Emeric d'avoir des érections, et il n'a pas l'air de s'en plaindre, donc on attend de voir si soucis ou pas dans le futur....
Revenir en haut Aller en bas
http://man-em.blogspot.com
Minouchka
Ex-administratrice & Envoyée Spéciale


Nombre de messages : 5939

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 24 Sep 2009 - 9:33

Petite remontée de post...

Donc mon fils de bientôt 5 ans a toujours son phimosis de type A.

Il a toujours besoin de bien mettre son zizi vers l'arrière pour que le pipi reste dans les toilettes (il fait pipi assis, comme son papa, j'adore les hommes qui n'en mettent pas partout ! ) mais c'est une habitude qui ne le dérange pas.
Quand il doit faire pipi dehors, il a mieux appris à diriger son jet donc maintenant, il veut bien faire contre un arbre (avant il ne voulait pas et se retenait jusqu'à ce qu'on trouve des WC publics car ça lui passait parfois par dessus l'épaule ! ).

Côté médical, il n'a jamais eu d'infection. Son zizi se gonfle toujours de pipi avant que la pression ne le fasse sortir par le minuscule trou mais on a appris que c'était super bien car l'urine -qui n'est pas sale car elle est stérile !- nettoie tout et emporte les impuretés qui pourraient se former entre la peau et le gland... c'est bien fait la nature quand même !

Alors opération prévue mais seulement quand notre petit garçon -qui sera devenu grand- nous la demandera... c'est à dire au début de la puberté, quand son phimosis gênera ses érections.
Revenir en haut Aller en bas
http://globetrotteurs.forumactif.com/
feeclochette17
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2130

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mar 13 Aoû 2013 - 21:37

Je remonte le post car mon fils de presque 11 ans va subir une posthoplastie mercredi prochain. Il avait depuis petit un phimosis important mais qui en grandissant à un peu diminué. A 7 ans on consulte de nouveau est là il nous dit c'est pas mal comme progression donc on continue et on donne une chance jusqu'à 10-12 ans.

Nouvelle consultation ce soir : pas le choix il faut faire une plastie du frein (car trop court) et une plastie pour les adhérences. Pendant les vacances c'est mieux et le chirurgien est de congés la dernière semaine d'août.

Je me fait du soucis car c'est ça première intervention sous anesthésie générale bon il rentre le matin à 7h30 et sort le soir. Nous devions partir en vacances chez mes parents mais ça change tout, du coup mon fils n'est pas content du tout, il fait que pleurer à la moindre remarque.

Un autre soucis c'est que ma grand-mère paternelle vit ses derniers jours, mon autre grand mère maternelle est à l'hôpital,  donc c'est dure pour tout le monde, ça fait beaucoup de choses à gérer en même temps.

Je me sens dépassée par les évènements.
Revenir en haut Aller en bas
flocon88
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 233

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 14 Aoû 2013 - 20:22

Effectivement ça fait beaucoup de choses!
Tu sais, laisses peut être un peu de temps à ton fils pour digérer (enfin, je ne le connais pas, attendre sera peut-être pire). Si il manque l'école quelques jours et plus tard une fois les problèmes familiaux passés, c'est pas la fin des cacahuètes!
C'est pour ça que les pédiatres avec lesquels je travaille conseillent les opérations vers 4 ans, l'acceptation est meilleure (pas ou moins de pudeur, c'est mieux vécu).
Revenir en haut Aller en bas
feeclochette17
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2130

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 14 Aoû 2013 - 21:25

On ne peut pas faire autrement car il manquerait trop les fils doivent se résorber au bout de 8-10 jours. Il ne doit pas prendre de coup  dessus.

Son arrière grand-mamie il ne l'a pas vu depuis 2 ans car elle commencé a perdre la tete.

Nous avons rendez-vous avec l'anesthésiste lundi à 17h. Depuis qu'il le sait il ne fait que parler on dirait une pile. Mais il est content de pouvoir libérer son zizi. On en a parlé il est pressé et soulagé.

Comme je ne suis pas "dans mon assiette" je pense que c'est ça qui le perturbe, nous sommes très fusionnels ainsi qu'avec sa sœur. J'essaie de ne pas trop le montrer pour ne pas le déstabiliser mais des fois ben...ça sort tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
flocon88
Se tient aux meubles


Nombre de messages : 233

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 15 Aoû 2013 - 10:22

Si il est prêt alors fonce! Si il en parle c'est une bonne chose, répond à toutes ses questions et de toutes façons si tu ne verbalisais pas tes angoisses vis à vis de tes proches, il le ressentirait quand même.
Dit toi que les mauvaises choses arrivent toujours au mauvais moment et souvent de façon groupée. A croire qu'elles prennent le même bus! Moi, c'est une mauvaise période depuis novembre : si ce n'est pas loulou qui est malade, c'est moi.
Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
feeclochette17
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2130

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Jeu 15 Aoû 2013 - 10:49

Merci flocon, oui il est vraiment pressé car il même préparé ses livres de jeux  (fléchés et autres) pour le jour J
Revenir en haut Aller en bas
feeclochette17
Galope comme un grand


Nombre de messages : 2130

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 21 Aoû 2013 - 15:30

Coucou, l'intervention de ce matin s'est bien passée. Il a subi une plastie du frein (car trop court) et phimosis (adhérences du prépuce).

Arrivée à 7h20 (sur leur demande), prise en charge par secrétaire à 7h35.
Installation dans la chambre (seule car c'était le seul enfant du service ce jour là, les autres étaient des papi).
Il est descendu au bloc à 8h40, remonté à 10h en pleine forme sans aucune douleur.
Petite collation à 11h et sortie à 12h15.
Premier pipi tout à l'heure sans douleur (en plus de l'anesthésie générale il a eu une anesthésie locale pour qu'il n'est aucune douleur pendant 24h)

Pour les soins : Bains dans de la Bétadine matin et soir puis rinçage à l'eau tiède et application d'une crème.
Quelques points qui partiront seuls sous 10 jours environ (donc pas de bain tant qu'il y a des fils).

Résultats : le zizi est un peu gonflé, aucunes douleurs et un léger tourni.

Franchement on se demande s'il a eu cette intervention
Revenir en haut Aller en bas
LiseE
Galope comme un grand


Nombre de messages : 5151

MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Mer 21 Aoû 2013 - 15:34

Super !

 Tu dois être soulagée...

_________________
LiseE, maman d'Anaëlle petite crapule née le 25 février 2010

Clarence est née le 29 avril 2014

Voyage en Minikid et roule en BJCV
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Problème de zizi : le phimosis   Aujourd'hui à 8:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Problème de zizi : le phimosis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Problème de zizi : le phimosis
» phimosis
» problème pour allez faire " caca "
» Problème application eyeliner !!!!
» Problème de déglutition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: La santé-
Sauter vers: