Le forum pour vous aider dans vos choix de matériel de puériculture, vos questionnements autour des bébés et de la petite enfance
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Education non violente : club de soutien !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
choupie
Fondatrice du forum
avatar

Nombre de messages : 31601

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Ven 22 Sep 2017 - 20:51

Tu peux aussi lui dire que tu comprends que c'est difficile pour lui, et que la maîtresse ne sait se fâcher que d'une seule manière: les cris. Elle n'a pas appris à se fâcher calmement comme le font maman et papa. Et vous pouvez en jouer pour dédramatiser: qu'il mime la maîtresse, qu'il l'imite, et pourquoi pas toi aussi. Le théatre est magique, même à 4 ans. :) 
Ca ne rendra pas forcément le quotidien plus agréable, ne lui donnera pas plus envie d'aller à l'école. Mais des petits exercices comme ça pour en rire le soir lui permettra de décharger les tensions de la journée et éviter trop de stress le lendemain matin, du moins je te le souhaite.

_________________
Choupie, Maman d'un grandPiou de 10 ans, d'un petitPiou de 7 ans et demi d'un miniPiou de 3 ans.

Deux blogs pour me suivre:
Bébés Tendances, le blog tendances puériculture.
By Choupie, mon blog lifestyle & parentalité. Dernier article: fabriquer du film alimentaire 0 déchet: le
beeswax wrap
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bebestendances.com
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Ven 22 Sep 2017 - 20:51

ah ah Marielabeille, effectivement, nous ne sommes pas trop dans le monde des bisounours :)

Ce soir, nous avons eu une réunion d'information avec la maitresse. A la fin, j'en ai profité pour lui demander comment cela sa passait avec mon fiston. Elle m'a dit que cela allait mieux et que sur les deux derniers jours de la semaine, elle ne l'avait pas puni. 

Cette réunion m'a permise à moi de mieux la cerner. Je pense qu'effectivement, elle est sévère mais pas méchante. Et en terme d'évolution des enfants, elle prône le "chacun son rythme", ce qui me convient bien.

Quand j'ai récupéré mon loustic cet après-midi, cela avait l'air d'aller. Je pense qu'il faut qu'il s'habitue à elle. J'ai aussi appris, par mon mari ce soir, que ce matin, il n'avait fait aucune difficulté pour rentrer dans la classe. C'était la première fois depuis cette rentrée qu'il était amené par son papa. Je me demande surtout si ce refus n'est pas plutôt pour me faire comprendre qu'il aimerait rester avec moi. 

Bref, wait and see comme souvent 

Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Ven 22 Sep 2017 - 20:53

@choupie a écrit:
Tu peux aussi lui dire que tu comprends que c'est difficile pour lui, et que la maîtresse ne sait se fâcher que d'une seule manière: les cris. Elle n'a pas appris à se fâcher calmement comme le font maman et papa. Et vous pouvez en jouer pour dédramatiser: qu'il mime la maîtresse, qu'il l'imite, et pourquoi pas toi aussi. Le théatre est magique, même à 4 ans. :) 
Ca ne rendra pas forcément le quotidien plus agréable, ne lui donnera pas plus envie d'aller à l'école. Mais des petits exercices comme ça pour en rire le soir lui permettra de décharger les tensions de la journée et éviter trop de stress le lendemain matin, du moins je te le souhaite.


Merci Choupie. Effectivement, c'est une bonne piste. Je pense que l'on va tenter ça, en espérant néanmoins que cela ne dure  pas :)
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 15 Oct 2017 - 22:11

Coucou les filles,

J'espère que vous allez bien ainsi que vos loustics. Moi, en ce moment, je craque et je perds toute patience et bienveillance. 

Mon fiston est dans la provocation constante et rentre dans des colères démesurées quand on n'accepte pas ce qu'il veut. Et il cumule les bêtises, parfois graves. 

Un petit échantillon des 2 dernières semaines :

- se détacher de son siège pendant que je roule, se mettre debout et sauter derrière le siège du passager avant ;
- sortir de chez mes voisins brusquement et courir  sur la route et s'assoir au milieu (rue relativement passante et où les gens roulent souvent très vite) ;
- après l'avoir ramené dans la maison de mes voisins, le voir attraper un plateau et tout balancer par terre ; pas eu le temps d'arrêter son geste ;
- pousser des cris dans un espace parents/enfants où nous avons nos habitudes
- tenter de me mordre, me frapper
- attraper le tuyau d'arrosage et "s'inonder" intégralement alors qu'il est malade
- piquer d'énormes colères
- me parler très mal


Bref, je n'en peux plus. Il n'a même pas 4 ans. J'ai l'impression que l'éducation non violente ne fonctionne pas avec lui. 

Lorsque je lui demande, après coup, pourquoi il a agi comme ça, il me dit que c'est parce qu'il en avait envie. Et quand je lui explique que cela me peine, il est totalement indifférent. 

Dans la vie en général, il semble ne ressentir aucune empathie vis à vis des autres.

Demain, je tente de trouver un(e) psychologue car j'ai l'impression qu'il ressent une grosse colère en lui mais je n'arrive pas à savoir d'où ça vient.

Et, nous (son papa et moi) n'arrivons plus à nous faire entendre de lui.

Bref, ce soir, j'en ai vraiment gros sur la patate. Il m'épuise.......
Revenir en haut Aller en bas
Marielabeille
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3193

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 15 Oct 2017 - 23:09

Très bonne idée de chercher un tiers médiateur.

Moi, au risque de faire encore la malveillante de service, je dirais aussi : vas-y, là, crie, tape, il va trop loin ce petit.

Quand le mien se met en danger je le contrains par la force, je le chope aux bras et je tire violemment, et d'une parce que ça va trop vite et j'ai trop peur qu'il m'échappe et se fasse vraiment tilter par une voiture, et de deux parce que le petit doit comprendre dans son corps qu'il doit être ici (sur le trottoir) et pas là (sur la route) pour être en sécurité. Après, quand l'adrénaline descend, je suis capable de lui expliquer pourquoi j'ai fait ça et ce qu'il doit faire et ne pas faire. Mais sur le coup, je crois que même Isabelle Filiozat me mettrait au piquet tellement je suis brutale  eh eh

Mordre, frapper, les colères, quand ça monte trop dans les tours je gère ça par la privation de moi et la répétition. 1. "tu me mords, tu me frappes, je ne m'occupe pas de toi quand tu te conduis de cette manière, reviens me voir quand tu seras prêt à me faire un bisou et dire "pardon"". Et je m'en vais dans un coin de la pièce ou dans une autre pièce. 2. Quand le bisou pardon est fait, je lui explique pourquoi sa colère était inacceptable, je lui demande s'il a compris, et je lui dis ce qu'il devra faire la prochaine fois : "la prochaine fois tu demandes en parlant au lieu de crier", "la prochaine fois tu ne mords pas, d'accord ?", et je lui demande de confirmer par un "oui". Ça m'arrive de répéter et de lui faire répéter deux ou trois fois la même chose quand je vois que son attention n'est pas tout à fait avec moi.
C'est super rare, de l'ordre d'une fois tous les six mois, mais s'il vient volontairement me taper après que je lui aie refusé quelque chose ou que je l'aie remis en place, je rends le coup par une tape sur la fesse. Je sais c'est pas bien, mais une petite dose de talion c'est très efficace pour remettre les idées en place. "Tu tapes, je tape, tu cries, je crie".

Une chose qui m'apparaît de plus en plus importante aussi : quand il se conduit injustement avec quelqu'un d'autre, je le force à demander pardon. Par exemple cet été il a tiré les cheveux d'une copine, je l'ai cuisiné pendant une demi-heure pour qu'il aille lui demander pardon et lui faire un bisou. Je ne tolère pas qu'il soit gratuitement méchant, ni avec moi, ni avec les autres.

Par contre, du coup j'ai du mal à lui faire réparer quand il fait une bêtise involontaire, renverser sa boisson par exemple, ça fait déjà deux trois fois qu'il se rebelle et refuse d'essuyer avec moi. Je pense que c'est le contrecoup de cette façon de faire, il doit faire un point d'honneur de réparer seulement quand il fait quelque chose de "mal" intentionnellement. On verra comment ça évolue plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 9:03

Merci MarieLabeille.

Jusqu'à ce matin, je m'en suis voulue de ressentir autant de colère contre lui. Et j'ai senti qu'il était encore très en colère ce matin lui aussi. Il a refusé de nous faire un bisou de bonjour et son papa est parti un peu peiné. Cela s'est amélioré avec moi peu après. Non seulement, il a fait son bisou mais il est venu spontanément me faire un câlin.

Concernant ses mises en danger, j'agis comme toi, je l'attrape un peu brusquement et je lui explique quand la pression est retombée mais cela le fait rire.

Après chaque comportement "inapproprié" de mon point de vue, l'explication a lieu à tête reposée. Quand je lui demande s'il a compris, il répond toujours oui. Mais quand je lui demande s'il ne recommencera pas, il me répond "si". Bref, il n'assimile pas la leçon. 

Certains de ses comportements m'obligent à ne plus aller à certains endroits car je sais que cela va mal se passer et que je vais me sentir jugée. C'était le cas pour mon père et sa compagne (dont j'avais parlé plus haut), cela l'est désormais aussi pour l'espace parents/enfants. 

Ici, il est impossible de me mettre à l'écart quand ça ne va pas car il me suit partout.

Bref, je sens vraiment que nous avons besoin de l'aide d'un professionnel pour y voir plus clair dans son comportement et tenter de résoudre le(s) problème(s).

Bon, là, il est parti à l'école et j'ai honte de dire que j'en suis soulagée
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 9:05

@Marielabeille a écrit:

Moi, au risque de faire encore la malveillante de service, je dirais aussi : vas-y, là, crie, tape, il va trop loin ce petit.

Je rigole un peu car je me suis inscrite, il y a peu, sur un groupe de parents bienveillants sur FB et là-bas, le simple fait de laisser un enfant croire au Père Noël est considéré comme une VEO.

J'imagine bien si tu mettais ce genre de phrases là bas.....
Revenir en haut Aller en bas
eden67
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3762

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 9:54

Chris , je ne peux que comprendre ce que tu ressens , j'ai vécu exactement la même chose avec mon fils .
Je ne peux que te dire que ça passe ,  ici je sais qu'il a vécu des choses difficiles ( arrivée de la petite sœur ,étiquette d'enfant turbulent à l’école , soucis avec les beaux parents , déménagement )

Curieusement contrairement à nos craintes le déménagement et le changement ont été salutaire.
Nouvelle école , nouvel environnement , nouvelle maitresse et de façon de faire ... et comme nous sommes dans une commune ou il y a quelques "cas sociaux" il n'est plus le pire de la classe ... donc on lui a retiré cette étiquette
je sais que mon fils est hyper sensible et beaucoup de choses vont le toucher d’où une grosse colère aussi , j'ai pris le parti de dire les choses avec franchise ( oui , nous avons des soucis avec papy e mamie , mais ce n'est pas ta faute ect ect )
Car je le sais et les enfants savent les tracas que nous avons , les histoires de famille cachés ect , quelques fois il ne faut pas chercher loin , dire à l'enfant les choses permet de les poser , il ne s'agit pas de lui donner un poids à porter juste lui dire oui c'est mon histoire , ça m'a fait du mal mais toi et moi avons une autre histoire à écrire.
les enfants sont un révélateur de nos failles ...

ici mon fils s'est mis aussi souvent en danger .. ou a eut des comportements inappropriés .
il va sur ses 6 ans en avril , ça c'est vraiment calmé ... après il reste sensible et va "tournicoter et être chiant jusqu’à ce qu'il obtienne ou non ce qu'il veut "  .... et du coup souvent c'est lié a un besoin fondamental non comblé ( fatigue , faim , soif )

en tout les cas bon courage ... ne t’inquiète pas ton ouragan va bien finir par devenir une brise qui de temps en temps prendra une allure d’ouragan
Revenir en haut Aller en bas
eden67
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3762

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 9:59

Apres pour les groupes d’éducation bienveillante moi j'ai arrêté ... car ça me culpabilisait beaucoup...
du coup tu as l'impression d’être une mère nulle ... ça n'aide pas non plus
Revenir en haut Aller en bas
Marielabeille
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3193

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 10:13

Tu nous tiendras au courant de ce que dit le ou la psy ? Je ne sais pas du tout comment gérer le "tu vas le refaire ? Oui". A part continuer la conversation, décrire ce qui se passera s'il refait ce qui ne va pas ("on ne peut plus aller à l'espace parents enfants à cause de ça, tu aimerais y retourner pourtant ?" "si tu recommences à taper on va encore se disputer, c'est dommage non ?")

Courage courage !

(Une idée en l'air, et le besoin d'attention ? Est-ce qu'il se calme quand vous avez plus de temps pour jouer et discuter avec lui ? Est-ce que vous en manquez en ce moment, de ce temps ?)
Revenir en haut Aller en bas
LiseE
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 5374

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 13:11

Je vais peut-être me faire huer, mais pour ma part, je pense que l'éducation bienveillante (je déteste cette appellation, comme si les autres méthodes étaient malveillante) c'est super pour certaines choses, mais pas pour tout.

Je m'explique : 
les principes de base de cette méthode, c'est pour moi naturel de les appliquer : juger les actes pas l'enfant, énoncer les règles à l'avance, prévenir, privilégier les énoncé positif dans les interdits (éviter les négations), verbaliser ses émotions, faire preuve d'une certaine souplesse, et ne pas utiliser la violence...

mais ça ne veut pas dire laisser faire n'importe quoi et ne pas mettre de limites. Parce que ça c'est destructeur pour les enfants, qui se retrouve paumés. Les enfants, parfois, ça a besoin d'être dirigé, de ne pas avoir le choix, d'être confrontés à l'arbitraire. Et aussi de temps en temps, de ne pas être le centre du monde !

Et pour ma part, je suis persuadée que parfois, dans certaines conditions et usé avec mesure, la punition est une bonne solution. Pour moi, c'est juste assumé les conséquences de ses actes. Il y a une règle, elle est transgressé, ba il faut que l'enfant assume les conséquences. Bien sur, ça dépend de l'age de l'enfant, il faut être sur que la règle soit bien comprise, et il faut une punition mesurée et non humiliante (ça peut être réparer, être isolé le temps de reprendre ses esprits, voir pour les plus grands pour réfléchir à se qu'il s’est passé, ou encore la privation de quelque chose en lien avec la bêtise : tu ne m'écoutes pas dans la rue, ton comportement est dangereux alors nous ne pourrons pas aller au parc aujourd'hui...)

et puis surtout, être bienveillant avec son enfant c’est bien, mais il faut aussi être bienveillant avec soit même : on a le droit de faire des erreurs, on a le droit d'être débordé par ses émotions, on à le droit d'être fâché, fatigué, en colère... Et surtout ne pas oublier Winnicott : une mère parfaite, y'a rien de plus destructeur pour un enfant. Alors accepte d'être juste "suffisamment bonne" !

Après dans ce que tu décris de ton fils, j'ai le sentiment qu'il est en recherche de limite justement : jusqu’où je peux aller ? 
Dans ce cas, je te conseille d'être inflexible : lorsque tu as un moment de calme, tu lui explique clairement ce que tu attends de lui, et la sanction qu'il aura s'il transgresse la règle. Tu peux au passage lui expliquer que tu lui imposes ces règles parce que tu tiens à lui et que tu ne veux pas qu'il se mette en danger.
Et à la première transgression, tu appliques la sanction. En lui disant qu'il était prévenu (il faut bien que que la sanction soit adapté à son age). et à la fin de la sanction, ou plus tard s'il est trop fâché, pense à le rassurer sur ton amour amis aussi sur ton rôle d’éducateur. Tu ne le puni pas parce que tu ne l'aime pas, au contraire, tu le punis parce que tu l'aimes et que tu veux l'aider à bien grandir.
Tu auras surement à réappliquer la sanction plusieurs fois, car il testera la permanence de la règle... amis c'est normal et même rassurant pour lui , de voir que la règle ne change pas !

Un petit truc qui peux marcher aussi pour éviter des tensions, c'est de lui donner des missions. Par exemple, pour la ceinture, demande lui d'être le chef de la ceinture : avant de démarrer il doit vérifier si tout le monde est bien attaché, et te dire s'il voit quelqu'un sans ceinture pendant le trajet. Et fait exprès de temps en temps d'oublier ta ceinture avant de démarrer, qu'il puisse te dire de l'accrocher ! tu peux par exemple lui demander à chaque fois "est-ce que le chef de la ceinture autorise la voiture à partir ?"
Dans le même genre d'idée, tu peux lui demander d'être gardien de l'heure pour partir du parc : tu lui donnes une montre avec une gomette et quand la grande aiguille est sur la gomette il faut qu'il te prévienne que c’est l'heure de partir...

Pour les violence vis à vis de toi, pour ma part, quand ça arrive, je dis que ça me fâche beaucoup et que je n'ai pas envie de passer du temps avec un enfant qui me tape/me parle mal... que je ne veux plus m'occuper de lui le temps de me calmer. Et je vais m'isoler un moment (je prend un livre dans ma chambre par exemple, pas longtemps, juste 2 ou 3 minute pour un petit, un peu plus plus tard...), j'ai du le faire 2 ou 3 fois pour chacun de mes enfants, et ça a coupé court à toute violence. 

j'espère que ces petits trucs pourrons t'aider. et je me répète, avant tout soit bienveillante avec toi même !

_________________
LiseE, maman d'Anaëlle petite crapule née le 25 février 2010

Clarence est née le 29 avril 2014

Voyage en Minikid et roule en BJCV
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 14:43

LiseE ta réponse est très intéressante. Malheureusement, nous faisons déjà tout ça. Nous mettons des limites à notre fils depuis son plus jeune âge.  Il a toujours cherché à les transgresser, ce qui est normal mais nous n'avons pas cédé. 

Pour la partie "assumer ses actes", nous procédons ainsi. Par exemple, compte tenu qu'il ne se tient plus bien à l'espace parents/enfants, nous n'y allons plus pendant un certain temps. Nous le rassurons constamment sur notre amour et sur le fait qu'il est inconditionnel. 

Concernant les missions, c'est vrai que je l'applique dans certaines circonstances, notamment quand je dois faire les courses. Mais je n'y avais pas pensé pour la voiture et je trouve que c'est une bonne idée. D'autant que, l'autre jour, devant l'école, il m'a dit "tu as vu, la petite fille, elle n'a pas de sièges, c'est pas bien"....

Pour la violence vis à vis de moi (ou d'autres), j'ai la même réaction que toi.  Malheureusement, quand il est dans un grand état d'énervement, rien ne fonctionne. 

Au final, je crois aussi qu'il faudrait que je me montre bienveillante vis à vis de moi même. J'ai tendance à ne rien me pardonner et encore plus quand je n'ai pas eu la réaction adéquate avec lui.

MarieLabeille, je suis très (trop) disponible pour lui au point que mon mari me dit qu'il me "vampirise". Quand il est là, j'ai beaucoup de mal à travailler à côté, tant il est demandeur de ma présence constante et active.

Après une nuit de réflexion, j'ai peut être trouvé aussi une piste puisque je tente depuis quelques semaines de reprendre une activité professionnelle et qu'il le sait. Ce n'est peut être pas la seule raison mais j'imagine que cela l'inquiète. Il faudrait que j'aborde le sujet avec lui même si nous n'arrivons jamais à savoir vraiment ce qu'il a dans la tête. 

Eden, merci pour ton témoignage. C'est vrai que la maîtresse qu'il a cette année n'est pas une championne de la psychologie enfantine et a dit devant lui des choses pas très gentilles. J'ai eu une discussion avec elle après avoir appris quelque chose qui m'a choqué. Il semble qu'elle ait pu discuter calmement avec lui après ça et que son comportement se soit amélioré en classe depuis. A cela se sont ajoutées des violences quotidiennes d'un petit garçon vis à vis de lui. Là aussi, j'ai dû intervenir pour que cela cesse. J'ai quand même l'impression qu'il se retient désormais beaucoup en classe  et que toute la tension accumulée se décharge une fois à la maison.

Bref, je vais quand même tenter de trouver une psychologue qui pourra nous éclairer. 

Merci encore à vous les filles. J'espère que ces tempêtes vont passer car là le bateau tangue furieusement.
Revenir en haut Aller en bas
LiseE
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 5374

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 16:08

Et comment ça se passe avec son papa ? 

J'ai l'impression que tu consacres beaucoup de temps et d’énergie à ton fils.
Peut-être que ton fils a besoin de passer plus de temps avec son père (exclusivement). Et toi d'avoir aussi du temps pour toi !

_________________
LiseE, maman d'Anaëlle petite crapule née le 25 février 2010

Clarence est née le 29 avril 2014

Voyage en Minikid et roule en BJCV
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 18:26

@LiseE a écrit:
Et comment ça se passe avec son papa ? 

J'ai l'impression que tu consacres beaucoup de temps et d’énergie à ton fils.
Peut-être que ton fils a besoin de passer plus de temps avec son père (exclusivement). Et toi d'avoir aussi du temps pour toi !
Son papa passe le temps qu'il peut avec lui mais a encore moins de patience que moi...

Là, j'ai encore perdu patience. Il est sorti dans le jardin pour se précipiter sur le jet d'eau. Je l'ai arrêté à temps mais du coup, il est parti en courant dans notre chambre avec ses tennis et s'est mis à sauter sur le lit avec ses chaussures.

J'ai décidé de m'isoler dans la cuisine pour préparer le repas calmement. Comme je lui ai refusé ma présence, il a décidé de se faire pipi dessus. Consciemment puisqu'il est resté immobile pour se regarder faire pipi et voir la flaque se former sur le sol.

Ce soir, encore une fois, je suis à bout..... Demain, je le laisse au TAP au lieu d'aller le chercher à 15 h 45. J'ai besoin de respirer.... J'irai le rechercher à la fin du TAP
Revenir en haut Aller en bas
Pomme
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3214

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Lun 16 Oct 2017 - 18:40

Coucou , pendant 15 jours on etait plus dans l'env les fessees ont plu. C etait horrible il etait infect. Plus je suis malade et affaiblie plus il se paye ma tete quand je lui parle , cetait la confrontation permanante mene sa tata (une amie d enfance) le reconnaissait plus il lui a donnė un coup de pied !!
Puis ce week end j ai dit a son papa : tu geres le petit j en peux plus faut que je dorme faut que je bosse etc... jlai vu le vendredi soir qqs heures puis samedi 3h on a vu un spectacle puis retour dimanche soir.
Ca m a fait un bien fou de decrocher. Il a 5 ans et est tres autonome et d un autre cote on est hyper fusionnel. Je peux comprendre Chris sur le cote vampirisation lol
Il est revenu du vide grenier avec un bracelet qu il a achete avec ses pieces c etait trop mignon.

Je culpabilisais d etre seule un week end . Je culpabilisais d'aller dormir alors jai rangė, etc... puis finalement je suis sortie voir des amis et jai zonė ds la maison et fait du menage. Bah je veux bien le refaire 😂😂.
Mais vraiment quand je suis pas avec mon fils j ai une horrible culpabilite c est fou ca m arrive d'en pleurer .
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Mar 17 Oct 2017 - 9:25

Bonjour Pomme,

C'est bien que tu aies réussi à prendre du temps pour toi loin de lui. C'est un peu plus compliqué d'appliquer cela avec le papa de mon fils. Il se sent vite dépassé dans la gestion du petit que ce soit pour la toilette et l'habillage ou l'organisation du temps.

Aujourd'hui, je l'ai inscrit au TAP pour la toute première fois. Cela me fera gagner 3/4 d'heure de repos en plus. C'est peu mais je vais pouvoir souffler un peu.

Le coucher hier soir a été horrible et nous étions à bout tous les 2 (le papa et moi). Nous n'arrivons même plus à avoir une soirée sereine.

Ce matin, mon loustic était tout mignon. On a essayé de discuter avec lui mais il ne semble pas regretter son attitude. 

Bref, on verra ce soir comment cela se passe. J'appréhende les vacances scolaires
Revenir en haut Aller en bas
eden67
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3762

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Mar 17 Oct 2017 - 19:27

Je connais ça aussi ... Hannn les vacances scolaires .... As tu possibilité de le mettre en centre de loisir ? 
Un truc à bien marché avec mon fils e qui marche toujours ... Le soir après la lecture on se dit se que l'on a aime ou non dans la journée et l'emotion associé .
On le fait verbalement mais on peu mesure sous forme de dessin avec un petit tableau blanc . 
Bon courage ...
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Mar 17 Oct 2017 - 19:45

Je récapitule un peu les bons moments de la journée souvent le soir mais il ne semble pas être très intéressé par ce bilan 

J'ai prévu de le mettre 2 demi-journées au centre de loisirs la semaine prochaine. La deuxième semaine, le papa sera là aussi donc je n'ai pas voulu l'inscrire. 

Aujourd'hui, après l'avoir récupéré au TAP, j'ai eu l'impression que la journée s'était bien passée et il était bien plus calme. Là, son papa est en train de lui raconter son histoire du soir. On va voir comment cela évolue.....

Suite au prochain épisode
Revenir en haut Aller en bas
Pomme
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 3214

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 22 Oct 2017 - 13:14

Coucou !
Je deteste quand son papa gere car le petit est couche tard, parfois habillė etc... etc...oui oui je suis pas dans l env avec le papa mdr.
MAIS ca m a reposė.

Et tu sais pour les NAP, mon fils a demande lui meme a etre tres tard à la garderie le soir. Ici ecole privee c est une vraie garderie: les enfants apportent leurs jouets. Et bien si j arrive trop tôt Mr n'est pas content !
Jai remarquė une vraie diffėrence entre quand il sort à 16h et à 18h. En revanche, il est toujours plus calme si on reste au moins 20 min dehors pour faire la transition. Et le laisser à la garderie implique d'avoir tout de pret quand il rentre car fatigue ++ donc irritabilite si trop d'attente ce qui est normal.
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 22 Oct 2017 - 13:58

@Pomme a écrit:

Et tu sais pour les NAP, mon fils a demande lui meme a etre tres tard à la garderie le soir.
Ici, un jour il veut y aller et le lendemain non. C'est une vrai girouette  lol!

Depuis quelques jours, cela se passe beaucoup mieux à la maison mais il y a eu de grosses crises à l'école, très violentes. La maitresse n'a pas su comment le calmer. Il en est arrivé à casser un radiateur et à se taper la tête contre le mur puis se faire pipi dessus;

Tout ce que la maitresse a su me dire sait que en tant qu'enseignants, ils ne peuvent pas toucher l'enfant (alors j'ose espérer qu'elle ne voulait pas dire "taper") pour le calmer. Elle m'a dit que sa fille avait fait des crises comme ça quand elle était petite et qu'elle la calmait en la mettant toute habillée dans la douche !!! Là, j'ai frémis d'horreur. 

J'ai pris contact avec une psychologue qui devrait pouvoir nous recevoir juste après les vacances. Au vu de ce que je lui ai expliqué au téléphone, elle m'a conforté dans le fait qu'il fallait agir maintenant. Elle semblait recevoir beaucoup de familles vivant les mêmes choses que nous.

D'autant qu'un nouveau problème commence à pointer le bout de son nez. Mon loustic s'est fait "harcelé" par le même petit garçon pendant plusieurs semaines. Cet enfant a été jusqu'à lui taper la tête contre le sol. Désormais mon fils dit que maintenant, avec ce petit garçon, ils embêtaient les autres enfants. J'ai expliqué à nouveau qu'il ne fallait pas faire de mal aux gens (enfants et adultes) et que nous ne tolérions pas qu'il soit méchant (que ce soit en paroles ou en gestes) avec qui que ce soit.  Encore un sujet à gérer avec la psy.

Bref, ce début d'année scolaire commence difficilement mais avec une aide extérieure, on devrait s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Jeu 26 Oct 2017 - 15:08

Coucou les filles,

Juste un petit mot pour dire que je suis fière de mon fiston aujourd'hui. 

Mardi, il a été difficile avec une des animatrices du centre de loisirs et lui a mal parlé visiblement. Il a été puni.

Ce matin, après s'être préparé pour y retourner à nouveau, il m' a dit : "Je vais demander pardon à N. pour l'autre jour". Nous ne lui avions rien suggéré et je suis fière qu'il ait fait la démarche tout seul. Bon, elle n'était pas encore là quand nous sommes arrivés et après il a un peu oublié lol! mais c'est l'intention qui compte.
Revenir en haut Aller en bas
chris223
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 527

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Mar 28 Nov 2017 - 9:07

Coucou les filles,

C'est encore moi avec mes soucis. Là, j'ai juste besoin de poser mes états d'ici à défaut de pouvoir en parler ailleurs. 

Mon loustic a de plus en plus de mal à aller à l'école. Cela ne semble pas se passer très bien avec sa maitresse et j'ai l'impression qu'elle est loin de la bienveillance.

Ce matin, comme tous les matins, il a hurlé/pleuré au moment de le laisser. Et il a perdu le contrôle, comme souvent. Il a donné un coup de pied à sa maitresse (il avait déjà essayé à d'autres occasions mais avait loupé son coup). Elle n'a pas pu l'éviter. Bien sûr, toute violence est proscrite à la maison comme à l'extérieur et il le sait. Mais, là, il n'était pas en état de raisonner. 

Elle a eu une attitude très menaçante (penchée vers lui avec l'index vers lui) et lui a crié dessus très fort. Cela a eu l'effet d'accentuer la crise et il a jeté son doudou vers elle. Son réflexe a été de lui prendre le doudou et de lui confisquer en lui disant qu'elle ne lui rendrait que lorsqu'il serait calmé. Entretemps, l'ATSEM est venu attraper mon fils (avec douceur mais fermeté) pour qu'il rentre dans la classe. En le laissant, je lui ai dit qu'il fallait qu'elles lui rendent son doudou. Pour se calmer, il allait en avoir besoin. J'étais au bord des larmes (je sais, cela n'est pas une attitude très adulte) et je n'ai pas osé remettre en cause l'autorité de la maitresse. 

Bref, là, je ne sais plus comment réagir à tout ça. Je précise que nous avons entamé un suivi psy pour qu'il apprenne à gérer ses émotions car il  rentre vite dans des colères/détresses extrêmes. Heureusement, il va la voir demain. J'en profiterai pour lui parler de tout ça. Elle nous a dit que souvent, elle associait les maitresses au suivi en leur téléphonant mais c'est plutôt après avoir eu le temps d'observer l'enfant. J'espère qu'elle appellera la maitresse de mon fils assez tôt pour trouver une solution. Moi, je ne supporte plus de le voir si malheureux le matin.

Merci de m'avoir lue....
Revenir en haut Aller en bas
intro23
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 1232

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 31 Déc 2017 - 13:09

bonjour, je viens chercher un peu d'aide ou de réconfort lol parce que ma fille de bientot 3 ans me fait péter des cables ces jours-ci mais par dessus tout elle me lève la main dessus et c'est juste intolérable pour moi mais j'ai tout essayé (je crois) et rien ne marche pour la faire cesser cette vilaine "habitude"
faut savoir qu'elle a eu une année très compliquée (grossesse quasi allitée ou j'avais plus droit du jour au lendemain de la porter, du coup passage à un lit de grande, une hospitalisation pour un cerclage puis une autre pour map, une premiere séparation avec une semaine de vacances chez son parrain, une entrée à l'école en septembre et l'arrivée de son pti frère dans la foulée. 
son frère a du etre opéré à 3 semaines de vie à 300km de chez nous donc re séparation et forcément on a accordé involontairement beaucoup d'attention à son frère et un peu moins à elle. on ajoute à ca les 2 qui sont malades depuis 1 mois et demi dont de la kine respiratoire pour lui suite à une bronchiolite et un bébé qui fait encore pas du tout ses nuits donc une maman un peu au bout du rouleau et qui sait plus comment gérer sa fille de 3 ans en pleine rébellion/opposition/recherche d'attention....

bref si vous avez des pistes je suis preneuse parce que je suis à bout de nerfs et je lui crie dessus, ce qui est, on le sait bien, totalement contre productif
merci
Revenir en haut Aller en bas
elomelo
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 1731

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 31 Déc 2017 - 14:31

Déjà bon courage pour tout gérer.
Si le temps le permet, je te dirai de prendre l'air avec bébé et la grande en faisant de grandes balades. Déjà ta fille se dépensera physiquement et ça devrait faire baisser un peu la pression.
Et ensuite, je chercherai à faire garder le petit pour pouvoir consacrer du temps pour elle exclusivement à la grande.
Et lui expliquer que cette année a été compliquée mais que tu l'aimes tjrs autant.
Pour le fait de frapper, dire stop et expliquer que ce n'est pas possiblle et éventuellement l'isoler qques mn ou lui demander d'aller taper le coussin de la colère pas exemple.
Revenir en haut Aller en bas
intro23
Galope comme un grand
avatar

Nombre de messages : 1232

MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   Dim 31 Déc 2017 - 15:09

j'ai essayé le coussin elle le fait pas vraiment, mais ca a le mérite quelque fois de l'amuser et de faire passer sa colère du coup. je reste ferme, je lui explique encore et encore que je ne veux pas qu'elle tappe quiconque (elle a "tappé" son frère meme l'autre jour...).
effectivement il faut qu'on prenne plus de temps pour elle. La avec les vacances la nounou a pas beaucoup de place mais à la rentrée il faut qu'on voit ce qu'on peut faire qu'avec elle oui.
c'est vrai qu'en attendant je me sens débordée et meme submergée. Encore heureux presque que je travaille pas parce que sinon qu'est ce que ce serait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Education non violente : club de soutien !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Education non violente : club de soutien !
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Club Education Canine de Londinières (76)
» Club d'Education Canine et de Chien de Sauvetage
» Travail - Santé - Education - Services publics... NON à la casse !
» CONNECTEZ -VOUS EN SOUTIEN JEUDI 21 à 20 H
» un super site de materiel pour education musicale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puériculture ::  :: La vie des "grands"-
Sauter vers: